Tout cela est bien fragile ...

Publié le par Maman@home, blog de maman

Tout cela est bien fragile ...

Il y a peu je vous parlais, toute glorieuse que j'étais, du fait que je n'avais pas sombré, que je revenais à la vraie vie petit à petit, que je tenais le bon bout et j'y croyais en plus. J'avais déjà attendu pas mal de temps avant de m'afficher positive de la sorte, on ne sait jamais me disais je sans cesse. J'étais bien. A nouveau dans les starting block.

Il aura fallu un RDV à l'appartement de mon ex mari pour ré-ouvrir les valves et pleurer comme une madeleine un long moment, être mal toute une journée entière, puis pas très gaie la soirée qui a suivi ... Un simple passage chez lui alors que cela faisait des semaines que je n'y avais pas mis les pieds. Ceci expliquant peut être cela en fait maintenant que j'y songe ...

Ce n'est pas simple de faire son deuil quand on est sans arrêt rattrappé par le notaire, les papiers, le juge des tutelles, l'agent immobilier ... Pas simple de tourner la page et de passer à autre chose, de s'occuper l'esprit avec des choses plus "normales", des choses de la vie courante. Non. C'est bien ça le problème en fait.

Je crois que j'avais réussi à passer un cap parce que justement rien ne me ramenait à sa disparition, si ce n'est la douleur de mon fils et les discussions que nous pouvons avoir, mais là pour moi son appartement c'était du concret. Allez comprendre pourquoi. Un appartement. Alors que la peine de mon fils est bien présente, tous les soirs au coucher. Etrange tout de même.

Les choses se précisent aussi, cet appartement sera bientôt à d'autres personnes, je n'aurai plus rien à y faire, jamais. J'ai compris ça aussi après le rendez-vous. J'ai réalisé que cet appartement dans lequel au final j'aimais venir ranger, trier, nettoyer je n'y viendrai plus. Je crois que quelque part je me sentais "proche" du père de mon fils en y étant, alors que je n'ai du m'y rendre qu'une poignée de fois de son vivant. Etrange ça aussi.

Bref je ne cherche pas à comprendre, j'ai juste pris une nouvelle claque, comme si on m'avait à nouveau lancé au visage en criant qu'il était mort, que c'était fini, fini pour de vrai. Le deuil est un processus long et personnel je le sais, mais j'aimerais tant sortir la tête de l'eau et retrouver celle que j'étais avant... si tant est que ce soit possible de redevenir cette femme là...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

elo 15/04/2014 23:27

Je te présente mes sincères condoléances, cela doit être terrible...
J'ai également perdu des gens à qui je tenais beaucoup, deux d'un coup, comme ça, les deux n'ont pas survécu, ils n'ont pas eus cette chance, et sont morts les deux sur le coup, si jeune... Ils allaient fêter leur 5 ans ensemble quelques jours après, une semaine après c'était son anniversaire à elle, et deux semaines après on devait tous partir en vacance ensemble...

Le deuil a été très long pour ma part, enfin un an est ce très long, je ne sais pas... Ce deuil, je l'ai fais " grâce " à mon homme, je le mets entre guillemet car ça à failli nous séparer avec mon homme, et c'est ce déclic qui m'a fait avancer, voir qu'en faite j'étais dans une pseudo dépression et que je ne m'en rendais absolument pas compte, de tout ce mal-être et cette tristesse... Maintenant ça va " mieux " je pense à eux tous les jours, mais je ne pleure presque plus, je sais me retenir...

Bon courage pour cette douloureuse épreuves à toi et ton fils !

elo 17/04/2014 14:04

J'ose pas imaginer

Maman@home, blog de maman 17/04/2014 13:26

Imagine alors quand les deux "ne vont pas bien" ça fout un sacré bordel (oui pas bazar c'est pas assez fort)

elo 17/04/2014 12:47

Le pire c'est que je ne m'en rendais pas compte jusqu'à ce qu'on arrive à ce point là... Ca à vraiment le déclic, et j'ai regardé en arrière et je me suis dis " ah oui mais tu étais vraiment dans ton monde, pas bien et tu n'avais le goût à rien même si ça m'arriver de rire etc... " et je ne voulais tellement pas perdre mon homme c'était vraiment un électrochoc

Maman@home, blog de maman 16/04/2014 08:51

Je comprends ce que tu veux dire quand tu dis "ça a failli nous séparer avec mon homme" il se trouve que c'est très difficile à vivre dans un couple, chacun gérant sa peine comme il le peut, ça nous éloigne, l'ambiance est tendue et effectivement ça fait du mal au couple, j'en susi là aussi j'avoue...

les enfants des Yvelines 08/04/2014 13:44

je te souhaite sincèrement de réussir à vivre avec cette disparition. mais comme tu dis, il faut du temps.
Bon courage à toi mais aussi à ton fils bises

Virginie 04/04/2014 14:33

Malheureusement, faire son deuil est long (très long) travail. Parfois on se sent triomphante, prête à (re) vivre à nouveau, et parfois on replonge.
La situation sera difficile tant que les formalités administratives ne seront pas réglées.
Bon courage !

Bizzz

Virginie

marieno 04/04/2014 00:10

Mille pensées pour ce cap à passer ; ma mère vit toujours dans la maison achetée quand mon père était encore avec nous ; le crabe l'a emmené, et je ne me résouds pas à l'idée qu'un jour peut-être il faudra vendre cette maison. Alors que j'habite à 700km et que j'y viens très/trop peu.
Courage, courage, pour toi, ton fils, ta famille. Vous allez y arriver. Profitez de chaque petit bonheur gagné....

Nelly 03/04/2014 18:05

Comme quoi les choses matérielles peuvent être très importantes puisqu'elles représentent les souvenirs.
Quelques années après le décès de mon beau-père (il y a maintenant 15 ans), ma belle-mère a vendu la maison car elle ne pouvait plus s'en occuper toute seule, elle a sympathisé avec les nouveaux propriétaires et y va de temps en temps... mon mari ne peut pas et ne veut pas y entrer, impossible de rentrer dans ce lieu qui lui était cher, de voir les changements...
Beaucoup de courage à vous.