Mon fils a 12 ans et la vie qui va avec

Publié le par Maman@home, blog de maman

Mon fils a 12 ans et la vie qui va avec

Petit Chou, qui est désormais un grand chou, (faut que je trouve un autre nom ça devient urgent) a 12 ans et est entré en 5° cette année. Il avait terminé l'année l'année en beauté avec une boum pour son anniversaire et une douzaine de copains et copines. Ils s'étaient régalés et mon fils a adoré entendre ses copains dire et répéter "elle était géniale ta boum, tu me réinviteras l'année prochaine".

Sur la fin du mois d'août on a reçu un de ses copains 2 fois pour des journées complètes avec pique nique, piscine, bataille de nerfs, trampolline, baby foot, la maison de mes parents est un rêve pour les gamins et il a passé un après midi à la mer avec un autre. Puis dès la semaine de la rentrée, comme il n'a eu qu'une journée et demi au collège, il a remis ça, une fois avec deux copains et une autre avec deux copines, vélo, piscine chez la copine, le téléphone a pas mal sonné ces derniers temps.

Il est enchanté de ce petit succès (t'as vu on m'appelle beaucoup maman), lui qui en 5° n'avait pas forcément l'envie, l'idée d'inviter et ne le faisait que quand je lui proposais de le faire. Il sait qu'on aime recevoir ses copains, il n'y a aucun problème avec ça, on est des parents open. Du coup dernièrement il en a bien profité. A partir du moment où les devoirs sont fait et les résultats bons je suis partante, j'aime qu'il passe du temps avec des gamins de son âge.

Dans ces moments là, il est heureux, il se lâche, il a des préoccupations d'un gosse de 12 ans et ne se mêle pas de la vie de son petit frère, à vouloir jouer au père de famille casse bonbon, du coup Petit Loulou est tranquille et nous pareil par la même occasion. C'est LA situation idéale pour tout le monde. Le deal de l'année est clair, en semaine les cours et les devoirs et le week-end le tennis, les devoirs et les copains autant qu'il veut. En 5° on n'est pas en prépa on a le temps pour tout ça.

Il a cependant fallu que je lui explique parce que sa réaction première a été de me dire "mais quand est ce que j'aurai le temps de faire mes devoirs?" Incroyable n'est ce pas ? Quand nombre de parents se battent pour faire bosser leurs enfants moi je dois au contraire lui faire comprendre qu'il doit aussi lâcher du lest et se divertir. Bref il a compris que sur deux jours de week-end il pourrait travailler ET s'amuser aussi.

Depuis il n'est que joie et espère que tout cela dure, il a toujours peur que les copains viennent chez lui, veuillent le voir à défaut de mieux "oui mais là il m'a appelé parce qu'il s'ennuyait". Il y a comme un petit manque de confiance chez mon grand de ce côté là... mais ça va changer, je le sens re boosté tant il a aimé passé ces journées entre potes. Et puis ce mec est en or, il est drôle, généreux, pourquoi ne voudrait-on pas le voir ? (oui c'est mon fils et je ne suis sans doute pas très objective)

Et moi là dedans et bien je me sens heureuse, de le voir se détacher de nous, l'année dernière j'avais droit à des "oui mais maman du coup je vais moins te voir", je suis ravie de le voir s'épanouir dans ses relations amicales, en toute simplicité, naturellement sans cogiter des heures avant de composer le numéro d'un copain. Il grandit, il a besoin de passer du temps avec des gens de son âge, loin de son petit frère et de leurs disputes ridicules, pour mieux se retrouver et jouer sereinement.

Mon fils a 12 ans et je suis prête à accepter des paires de baskets en bas de l'escalier parce que ses copains et lui sont entassés dans sa chambre ou à le laisser les rejoindre quelque part pour faire du vélo ou taper dans un ballon. Je suis la maman d'un pré-ado et j'aime ça... pour le moment ;-)

 

ourson.jpg.png


Pour retrouver d'autres Mardis tout doux # 142, vous pouvez jeter un coup d'oeil également chez :

- Cathnounourse

- AnneLaureT

- Chez Mamy Soren

 

 

Publié dans Les mardis tout doux

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Audrey 13/10/2014 13:11

Le jour de ses 10 ans, mon fils m'a fièrement annoncé qu'il était devenu un "pré-ado". Gloups ! C'est à ce moment-là que son désir d'autonomie a commencé à s'affirmer. Une page s'est tournée, mais c'est toujours une vive émotion de les voir grandir et s'épanouir.

Audrey Lingerie 12/09/2014 15:47

Eh oui ça file, ça file ! Moi je considère que le grand tournant c'est quand ils nous disent "Maman" avec une grosse voix parce qu'ils ont mué. Je crois que ce jour-là rien n'est plus comme avant... Tu as un peu de sursis ;-)

Maman@home, blog de maman 12/09/2014 16:07

C'est vrai que ça doit faire un sacré choc ;-)

Chiffons and co 10/09/2014 10:21

ahah, ça te passera...Parole d'une maman d'un ado de 14 ans et demi !

Maman@home, blog de maman 10/09/2014 10:41

Qu'est ce qui me passera ? D'être ravie qu'il ait des potes ? Ou les chaussures en bas de l'escalier?

arlette 09/09/2014 20:55

Je suis même restée en contact avec certaines qui ont été des amies de mes filles ..ily a 30 ans ..je ne perd jamais ue occasion de m'entourer de jeunesse ..
mon mardi
http://www.chezmamysoren.com/2014/09/ballade-en-famille.html
bises

Maman@home, blog de maman 09/09/2014 21:38

C'est super sympa ça je trouve !

Lucky Sophie 09/09/2014 12:50

Ah oui nous aussi depuis la rentrée les we sont bien chargés en copains à la maison et je trouve ça chouette aussi !

Maman@home, blog de maman 09/09/2014 14:06

ils deviennent grands et volent de leurs propres ailes petit à petit ;-)