Petit Ado a fait un grand pas ... je suis si fière ...

Publié le par Maman@home, blog de maman

Crédit Photo : https://quintessences.wordpress.com/notre-offre/parlezdevous/cible-et-fleche-au-centre-succes-strategie-et-precision/

Crédit Photo : https://quintessences.wordpress.com/notre-offre/parlezdevous/cible-et-fleche-au-centre-succes-strategie-et-precision/

Petit Ado est parti une semaine en camp avec l'UCPA, c'était sa toute première fois. Cela faisait des années que son papa et moi souhaitions qu'il parte avec des enfants de son âge mais ça ne s'était jamais fait. Surtout du fait que l'été, étant en garde alternée nous ne souhaitions pas nous séparer de lui, voulant en profiter à fond évidemment. Ceci dit il était prévu qu'on ne tarde plus et qu'il se détache de nous l'été dernier. Avec le décès de son papa en décembre 2013 nous avons retardé d'un an l'expérience.

Mon fils de 13 ans a toujours eu du mal à dormir avec un copain dans la même pièce que lui "il ronfle, se retourne fait du bruit" ou avec de la lumière passant entre ses volets/son rideau/sous la porte de la salle de bain qui est sur le palier et qui donne dans sa chambre (ben voyons), il n'aime pas trop partir de la maison et quitter ses repères non plus, si ce n'est pour retrouver ceux de chez papi et mamie. Bref mon fils est un angoissé, stressé, inquiet pour faire court. Cela fait partie de son trouble/handicap (TDAH) et cela a été agravé avec la mort de son papa.

J'ai toujours lutté contre ça, je voulais qu'il s'affranchisse de ces angoisses qui à mes yeux pourraient lui rendre la vie impossible, tout du moins compliquée et bien moins fun, quoi de plus cool que de partager une soirée avec un pote à papoter et déconner jusque tard dans la nuit en se fichant d'un quelconque rayon de soleil qui pourait malencontreusement traverser la chambre ? Quoi de plus cool que de partir avec un groupe de copains en camping... bref la vie de jeunes quoi !

Je ne l'ai donc jamais conforté dans ses peurs, au contraire, quite à parfois lui faire violence, je parle là de lumière pas de panique, souvent nous avons eu des conversations au sujet de soirées qu'il refusait chez des copains, des choses à côté desquellles il passait, lui qui aime tant les gens et rire. Je crois que les choses ont petit à petit fait leur chemin, même si tout n'est pas réglé. Il a osé partir en week-end camping en mai dernier ce qui lui a fait accepté ma proposition de partir 1 semaine en camp avec l'UCPA.

Il était parti la trouille au ventre, avec tout un tas de questions "et si les autres me trouvent saoulant, s'ils voient que je prends des medocs tous les jours, si je n'arrive pas à m'endormir et si et si..." et est revenu enchanté et prêt à recommencer. J'ai donc surfé sur cet entrain et lui ai proposé de partir une semaine en vacances avec des enfants, pardon des jeunes de son âge. Il a accepté, hop j'ai signé et payé dans la foulée.

Il a bien entendu commencé à stresser un peu quelques jours avant de partir puis le jour même il était anormalement calme et muet... du jamais vu. Nous sommes arrivés sur le camp, il a pris possession de son lit dans la tente numéro 8 puis le premier "co-locataire" est arrivé, nous avons bu un verre de grenadine ensemble et sommes partis. En une semaine nous n'avons reçu des nouvelles que deux fois, le second soir par sms "tout est super, j'ai plein de potes, les activités j'adore" et la seconde fois parce que le bonhomme était malade et sortait de chez le doc "mais rien de grave maman je peux continuer mon stage".

Que du positif, lui qui a a habituellement plutôt tendance à ne souligner que les choses qui ne vont pas, était ravi et s'éclatait tout allait parfaitement bien, malgré la musique dans le camp jusqu'à 3h du mat qui l'a empêché de dormir ou la douche pas toujours bien chaude... une première donc ! Est il utile de préciser qu'il n'y avait pas de volets aux "fenêtres" de la tente et que deux grandes lucarnes les éclairaient donc dès 7h du mat ? ;-) On l'a retrouvé tout chamboullé de devoir partir et de quitter le camp, les copains et les animateurs. Tellement normal et prévisible comme récation. On l'a tous vécu.

Je suis heureuse pour mon fils mais aussi très fière de lui parce qu'il a accepté de se mettre "en danger", cela peut paraître étrange de le percevoir de cette façon, ce n'est peût être pas grand chose pour un enfant lamba mais je vous assure que pour lui c'était une sorte de défi et il l'a relevé haut la mains. Il en ressort grandi et bien plus confiant, exactement ce que je t'attendais de cette semaine, au delà du fait qu'il s'éclate dans ses activités et avec des copains.

Mission accomplie :-)

ourson.jpg.png


Pour retrouver d'autres Mardis tout doux # 179,

vous pouvez jeter un coup d'oeil également chez :

- Chez MamySoren

- Cathnounourse

- Une vie en vrai

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

arlette 02/09/2015 02:10

Même si parfois on se décourage, comme on est fieres de leur progrès ...
mon article ...http://www.chezmamysoren.com/2015/09/douceur-de-souvenirs-de-vacances-part-1.html

bises

Nelly 01/09/2015 21:23

Super pour lui ! Maintenant il pourra repartir en ayant moins de crainte, moins d'angoisse. Très fort ce petit homme !!

flipperine 01/09/2015 19:09

et une belle récompense pour lui d'avoir vaincu ses peurs et toi tu es rencouragée

flipperine 01/09/2015 19:09

et une belle récompense pour lui d'avoir vaincu ses peurs et toi tu es rencouragée

Cathnounourse 01/09/2015 18:33

Bravo à lui! C'est un grand pas...
http://cathnounourse.blogspot.fr/2015/09/rentree-2015.html