Mon fils est peut être un enfant à haut potentiel et donc quoi?

Publié le par Maman@home, blog de maman

Mon fils est peut être un enfant à haut potentiel et donc quoi?

Petit Loulou, 6 ans et demi, est entré au CP en septembre. Petit Loulou, 6 ans et demi donc mesure 1m10 et pèse 18 kilos. Depuis quelques mois il passe des examens, radio du poignet, prises de sang dynamique avec dosage hormonaux, tests de stimulation de l'hormone de croissance, IRM hypophysaire, de façon à savoir s'il a un déficit d'hormones de croissance et à quoi c'est dû puisque la radio a déterminé son âge osseux à 4 ans. Petit Loulou est donc bien petit par rapport à ses copains de classe, même si cela ne lui pose pas de problème.

Petit Loulou a toujours été un enfant très curieux et un peu en avance pour son âge, il a su compter, lire l'alphabet et l'écrire très tôt et cela l'amusait même de le réciter à l'envers. Il a toujours adoré les livres et l'année dernière il avait l'envie d'apprendre à déchiffrer les mots. Vous étiez nombreuses à l'avoir trouvé "épatants" dans un billet en 2013. J'avais rencontré son institutrice sur vos conseils quia vait en effet remarqué qu'il connaissait beaucoup de choses et qu'il comprenait vite mais nous avions d'un commun accord décidé de ne rien changer puisqu'il était encore très "bébé".

A la fin de l'année dernière en GS donc, ils ont commencé à apprendre des sons "on-ou" qu'il connaissait déjà puisqu'on en était à découper des mots en syllabes et qu'il adorait lire les mots que je pouvais écrire en majuscules, ça l'amusait je n'ai jamais rien forcé. Il n'était plus très motivé pour aller à l'école mais nous avons mis ça sur le compte de la fatigue, en fin d'année les enfants en ont toujours un peu marre et attendent les vacances avec impatience. Et puis l'instit ne nous a rien dit non plus donc nous ne sous sommes pas posé plus de questions.

Cet été il a fait un sacré bond en avant puisqu'il a appris à tout lire, il nous demandait parfois comment se disait telle ou telle syllabe ou tel mot qui se terminait par un "t" ou contenait un "ph" mais franchement pas plus que ça. Et mi Aôut nous nous sommes rendus compte qu'il savait très bien lire. Jusque là il ne pouvait décortiquer que des mots contenant des syllabes simples "sa-la-de/to-ma-te". Tout y passait, ses livres bien sûr mais aussi un papier trouvé dans la cuisine ou la liste des courses sur l'ardoise, les affiches dans la rue TOUT ! Il voulait même que je lui dicte des mots, écrire et lire était un jeu.

Nous avons eu un RDV avec son institutrice 3 semaines après la rentrée, n'ayant pas pu assister à la réunion d'information collective. Nous souhaitions l'avertir de tout cela mais nous n'avons pas eu besoin de le faire puisqu'elle l'avait évidemment remarqué. Elle a commencé l'entretien par ces mots "Petit loulou est lecteur". Oui voilà c'est ça Madame. "Mais ce n'est pas tout, il sait calculer, compter jusqu'à 100, additionner, soustraire et comprend tout très vite. Ah et ce n'est pas "normal?". Et oui en effet je l'entends quand il joue au Monopoly seul compter ses billets, faire l'appoint "maman pour faire 200 je peux donner un billet de 100 et 2 de 50 ou même 1 billet de 100 1 de 50 et 5 de 10". Il s'éclate.

Jusque là nous pensions qu'il avait des facilités mais d'après elle il est fort possible qu'il soit précoce ou à "haut potentiel intelectuel" comme on dit maintenant. Elle comme nous craignons qu'il s'ennuit et quand Petit Loulou s'ennuie il n'est pas du genre à rêver dans son coin mais plutôt à s'agier, même s'il est à priori calme. Du coup cette institutrice formidable que Petit Ado a également eu en classe de CE2 et qui nous a bien aidé face à son TDAH a décidé de lui donner du travail en plus en classe une fois qu'il a terminé ce qu'elle demande à la classe.

A l'issue de ce rendez-vous elle nous a proposé deux solutions, la première serait de le faire passer en CE1, la seconde de le laisser en CP mais de le nourrir davantage pour éviter l'ennui qui serait une catastrophe. L'échec scolaire existe aussi pour les enfants HP (haut potentiel). Elle nous a également conseillé de le faire tester auprès d'une psychologue. Sachant que la psy scolaire de notre secteur n'a pas le temps et nous dirige vers l'hopital (6 mois d'attente pour un test) ou une psychologue libérale (hors de prix à priori).

L'idée n'étant pas de bêtement mettre un chiffre en face de son QI mais de savoir comment nous adapter et répondre au mieux à ses attentes. Parce qu'il faut savoir que les enfants précoces peuvent parfois être un peu perdus en réalisant qu'ils sont "grands" d'une certaine façon et du coup régresser face à des choses toutes simples comme prendre sa douche seul par exemple, de façon à se sentir encore petit auprès de papa et maman. Et c'est ce que nous avons constaté depuis quelques mois. Quand les choses sont posées il est plus facile pour nous parents de ne pas nous énerver mais de retrouver un peu de patience face à un enfant qui n'attend au final que d'être rassuré.

Voilà où nous en sommes aujourd'hui. On se pose une tonne de questions, nous qui ne sommes pas à priori très partant sur le saut de classe. Et s'il s'ennuie, s'il se gâche, l'instritutrice nous a bien dit qu'elle ne pourrait pas lui faire suivre le programme de CE1, la grammaire, les temps. Mais a-t-il la mâturité émotionnelle et affective pour se mêler à des grands de CE1, et sa petite taille ne risque t-elle pas de le perturber ?

J'ai fait un appel sur facebook mardi dernier et j'en fait à nouveau un ici, si des parents dans la même situation que nous peuvent témoigner de leur expérience cela m'aiderait beaucoup. Votre enfant a t-il sauté une classe, comment cela s'est il passé pour lui, quelles difficultés a-t-il rencontré ? Ou au contraire avez vous décidé de ne pas lui faire sauter de classe et qu'avez vous mis en place pour ne pas qu'il s'ennuie. Bref je suis toute ouïe.... merci d'avance ! :-)

 

Je crois que je vais passer du temps sur le blog Les tribulations d'un petit zèbre moi :-)

 

Publié dans Nos bambins

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Virj 14/09/2017 14:08

Bonjour,
Notre parcours ressemble beaucoup au votre.
Ma fille de 4 ans va commencer les hormones, elle semble s ennuyer à l école et ne veut pas y aller. Elle veut que je lui apprenne à lire... A l école le dialogue est difficile avec le corps enseignant car sur d autres points elle fait très bébé... J aimerai bien pouvoir échanger avec vous, avec le recul que vous avez. J espère que vous me contacterai ... A bientôt

Virj 15/09/2017 11:46

Oui ç est bien Virginie.
Merci pour votre réponse rapide. Je lis énormément vos articles ces derniers jours. Tout fuse dans ma tête sans avoir de questions précises. Je suis un peu dépassé par tout, l arrivée des hormones, l école qui se passe mal. L hypersensibilité de ma puce... Bref un trop plein. Je ne sais pas trop comment avancer et améliorer le quotidien de ma fille. Je me nourris de vos articles et vous remercie. J espère avancer aussi bien que vous et pouvoir la soutenir du mieux que je peux...

Maman@home, blog de maman 14/09/2017 14:18

Bonjour Virginie (j'imagine que c'est ça) pas de pb pour échanger avec vous c'est le but du blog ;-) Posez moi vos questions je vous dirai comment cela se passe de notre côté :-)

Marie 12/11/2015 16:36

Bonjour, j'ai été moi même une "enfant à haut potentiel", "diagnostiquée" comme telle au CP, après que divers signes aient alertés mes parents: j'ai appris à lire seule pendant les grandes vacances de moyenne section, j'étais hypersensible...
Je suis très heureuse que mes parents aient choisi de m'écouter: quand la maîtresse a proposé de me faire sauter une ou deux classes, ils m'ont demandé et respecté mon avis de ne rien en faire malgré mon jeune âge. J'avais une bande de quatre amies au sein de laquelle je m'épanouissais. J'ai connu l'ennui à l'école, mais je m'arrangeais toujours pour ramener un livre que je lisais sous ma case...
A mon sens, il est primordial de ne pas oublier que, si un enfant est précoce intellectuellement, cela ne signifie pas qu'il le soit émotionnellement. Et le plus important, quand on se sent différent, c'est de se sentir accepté, entouré, aimé, d'avoir des amis... Et pour cela, ne faut surtout pas couper l'enfant d'autres enfants qui sont de maturité émotionnelle équivalente ; quitte à le nourrir intellectuellement à travers des activités extra-scolaires (mais sans vouloir en faire un petit génie!) s'il en fait la demande. Demandez à votre enfant, et écoutez-le.

cécile 03/11/2015 15:03

Bonjour, je suis maman de 3 enfants.
Le premier a appris à lire seul ou quasi en grande section, il lisait l'équipe le dimanche.... Il était aussi à l'aise en maths. L'enseignante nous a proposé le saut de classe. Il est arrivé en CE1 sans souci et a de suite récupéré son retard en écriture. Par contre il a perdu tous ses amis... Il n'est pas hyper social donc il a mis du temps à avoir un nouveau noyau dur de copain. Maintenant il est en 4eme, a tjs 20 de moyenne en maths et se plaint tjs de s'ennuyer en classe.... Et est tjs autant dans la négociation et les revendications et les sautes d'humeur (yc pour le brossage de dents, à 12 ans c'est pénible)
Le deuxième, lui, était absolument épatant en maths (OK je suis nulle en maths donc un rien m'epate, mais il se débrouillait avec monopoly monde donc des chiffres comme 500 000). L'instit de GS voulait lui faire sauter le CP aussi, mais il n'était pas lecteur et il était hors de question que je le fasse travailler en plus. Donc pour numéro 2, j'ai tout misé sur les activités extra scolaires. Finalement il est allé en CP et partait faire les maths en CE1. Et il est passé direct en CE2 l'année suivante. Il s'est intégré de suite malgré sa minuscule taille. Là il est en 6eme et tout va bien. Et il passe sa vie à négocier depuis le CM1. Lui ce qui est dur c'est son hypersensibilité, il a plein de copains et a l'air assez sûr de lui mais il peut être agité parce que tout l'affecte....
Numéro 3 est plus artiste dans les nuages que matheuse... On verra.
Je n'ai fait tester personne pour plein de raisons. J'ai énormément parlé avec eux du fait qu'ils comprennent vite et bien et que c'est plutôt une bonne nouvelle qu'une mauvaise... Pour le reste on s'adapte au quotidien, je trouve vraiment que les activités extérieures les aident (et moi aussi)
Bon courage!

Maman@home, blog de maman 03/11/2015 15:16

Bonjour Cécile, comment cela s'est passé pour votre second svp ? Une partie de son temps en CP et l'autre en CE1, comment le temps se répartissait il ? Est ce que cela a duré toute l'année? Je pensais que la classe de CE1 était charnière du fait de la grammaire et des conjugaisons... Merci de votre témoignage.

Isabelle 03/11/2015 07:03

Bonjour, je comprends vos angoisses car j'ai eu les memes avec ma fille ainee, qui a maintenant 12 ans. Nous avons opte pour le saut de classe, qui a resolu TOUS les petits soucis et gros tracas qu'elle avait. Une fois dans sa "bonne" annee, elle s'est bien integree dans sa classe, est restee brillante ey ne s'est plus ennuyee en general, meme si ca lui arrivait de lire des romans a la recre ou en fin de cours. Si c'est bien compris par les adultes et bien encadre, il n'y a pas de raison que ca se passe mal. Apres tout, on hesite rarement a maintenir un eleve en redoublement, pourquoi de telles craintes pour le saut de classe?

Maman@home, blog de maman 03/11/2015 09:45

Bonjour Isabelle, qu'entendez vous par "tous les petits et gros tracas"? Est ce que votre fille a par exemple été moins colérique à la maison, moins dans le conflit et la négociation ?

Carole 09/10/2015 11:13

Bonjour,

Je viens de tomber sur ce billet, par l'intermédiaire Des tribulations d'un petit zèbre" car moi aussi je m'interroge sur mon petit garçon.

En GS l'année dernière, il a eu une période assez perturbée durant laquelle il était très angoissé à l'idée de tout changement... une simple sortie scolaire se transformait rapidement en calvaire pour lui.
Parallèlement, à cette période, il m'a fait voir qu'il savait beaucoup plus de choses qu'il n'était censé en avoir apprises (compter jusque l'infini, faire des additions, soustractions... il était clair qu'il avait un penchant pour les maths où il se réfugiait à la moindre source de contrariété).

C'est un enfant qui a le souci de la perfection et ne montre ce qu'il sait faire que lorsqu'il le maîtrise. C'est ainsi qu'en avril, il est arrivé dans la cuisine avec le livre que nous venions d'emprunter à la médiathèque et s'est mis à me le lire de façon fluide. Je ne sais pas quand ni comment il a appris à lire...

Heureusement, à l'école les choses se sont améliorées car son instit était quelqu'un de très compréhensif, récemment formé sur la question de la précocité. Il m'a conseillé de lui faire faire des tests de QI (le rendez-vous est pris mais la liste d'attente est longue) et en attendant la fin de la grande section lui a proposé des exercices supplémentaires.

En septembre, après 15 jours de CP, nous avons conjointement décidé avec l'équipe pédagogique de lui faire passer une classe. J'étais au début très réticente à cette idée car mon fils reste très immature sur certains points, mais force est de constater que je me trompais. Le lundi suivant il est donc passé en CE1. Le changement a été radical. Mon fils solitaire s'est ouvert comme une fleur qui éclot. Il a enfin des amis (il s'entend mieux avec des enfants plus âgés que lui), est plus souriant, plus épanoui. On dirait qu'il se sent enfin libre d'exprimer ce qu'il taisait auparavant, et même sur le plan alimentaire, il fait des progrès (car nous aussi nous rencontrons de grandes difficultés dans ce domaine).

Néanmoins, j'attends le test de QI avec impatience, car les résultats de ce test nous permettront de poser les choses. Même s'il on constate que son enfant est en avance, c'est difficile de savoir à quel point et à quoi s'attendre à l'avenir.

J'ai été heureuse de trouver votre blog et de partager vos expériences et vos difficultés. On se sent un peu moins seule.

J'espère que tout se passera bien par la suite pour votre petit loulou.
Amicalement
Carole

Carole 03/11/2015 19:09

Et bien nous avons enfin eu le rendez-vous (depuis le 28 mai que nous attendions...) pour lundi prochain (9 novembre) mais malheureusement les résultats ne seront interprétés et expliqués que le 9 février. Il va donc falloir que nous nous armions de patience ! En attendant il continue à se sentir bien en CE1 mais je me rends compte qu'il est encore en avance dans certains domaines comme les maths, ou quand je le vois complètement absorbé par mon Larousse illustré (ma fille a commencé à apprendre à se servir d'un dictionnaire en CE2/CM1) Nous verrons bien ce que l'avenir nous réserve. L'essentiel c'est que pour le moment il soit épanoui.

Maman@home, blog de maman 03/11/2015 16:06

Bonjour Carole et quand devez vous passer l'évaluation ?