Changement de vie quand même ...

Publié le par Maman@home


03947.jpg
Une fois qu'on a décidé de se lancer dans la grande aventure de la famille et donc de faire un enfant, bien souvent on se dit qu'on ne changera pas, qu'on restera les mêmes, la même. Qu'on sera toujours cette femme coquette, dynamique, curieuse, amoureuse, spontanée ... et que notre couple sera plus fort, plus harmonieux, joyeux... Qu'on sera plus malin que ceux qui se sont oubliés dans cette aventure en quelque sorte.


Que ce ne sera que du bonheur en plus, un petit être à chérir, à cajoler à deux. Des moments à part, privilégiés, exceptionnels. Et oui c'est vrai que c'est formidable l'arrivée d'un enfant, que c'est une petit boule de bonheur, qu'on a sans cesse envie de bisouiller, on est sous le charme, on bêtifie, on fusionne ... un peu comme le début d'une relation amoureuse ... voilà c'est ça en fait, c'est comme le DEBUT d'une relation amoureuse et très vite on passe à la phase de REALITE. Et là c'est un chouille plus douloureux il faut bien le dire (ben si il faut bien enfin !).

Passés les jours de gagatitude, le manque de sommeil commence à se faire lourdement ressentir (c'est quoi dormir ?), les pleurs ne nous font plus autant sourire (il pleurait pas aussi fort et souvent au début, si ?), le nombre de tétées par jour trop élevé (il a déjà faim ?!) et du coup papa et maman si fiers, attentionnés et aimants craquent et peuvent même se voler dans les plumes (il faut bien dire ce qui est, arrêtons d'embellir sans cesse les souvenirs mesdames)!

Le pire c'est la nuit. Même si on se dit que 3 mois dans l'absolu c'est pas grand chose (ben oui c'est quoi 3 mois dans une vie quand on y pense?) quand t'en es qu'à la troisième semaine et que t'es sur les genoux, ça te paraît une éternité (c'est pas ton tour là ?). Et là tout à coup tu te dis que t'y arriveras jamais. Mais pourquoi on a voulu un bébé putain ! Ah ben oui dans ces moments là on dit un bon paquet de conneries, les nerfs sans doute ....

Bon bref ça on le savait, les premiers mois ne sont PAS que du bonheur, arrêtons d'idéaliser encore une fois (ce que ça peut m'énerver cette habitude que les gens ont de magnifier le truc). Et pourtant en ce qui me concerne on se partageait la nuit, papa s'occupait du premier bib de la nuit, vers 1 ou 2h et moi de celui de 4 ou 5h... Une des raisons pour lesquelles je n'ai pas eu envie d'allaiter d'ailleurs.

Et puis après le petit loulou fait ses nuits et là c'est la fête à la maison YOUHOU !!!! Mais il se réveille parfois dans la nuit, ha ben oui ce serait pas rigolo sinon, d'autant plus quand c'est un bébé tétine ... forcément elle ne reste pas scotchée à la bouche toute la nuit (faudrait se pencher sérieusement sur une solution là).

Alors tout ça pour en revenir au début et à ce qu'on se disait en attendant bébé, qu'on ne changerait pas ...blablabla, sauf que là force est de constater que, même au delà de la coquetterie et du dynamisme (ça c'est sûr que c'est pas gagné les premiers mois), on n'est plus pareil, du moins notre vie de couple n'est plus la même.
Cette métamorphose débute avec des conversations qui sont, pour le moins, assez surréalistes : il a fait son rôt ? tu ne trouves pas qu'il a fait beaucoup caca aujourd'hui ? il était de quelle couleur son dernier caca ? et les incessantes questions du type "à quelle heure il a pris le dernier biberon? Il a pleuré cette nuit ?"

Et même après quelques mois, force est de constater(et oui encore une fois), qu'on ne fait plus les mêmes choses ou du moins plus de la même façon.
Bon par exemple arrive le moment où on a envie de se retrouver en tête à tête avec chéri-chéri (entre adultes et sans coupures), ailleurs qu'à la maison et là et bien impossible de jouer la carte de la spontanéité il faut prévoir et fixer à l'avance avec la baby sitter (si on a la chance d'en avoir trouver une) le soir où cette sortie sera possible (et qu'est ce qu'on fait si le fameux soir on est lessivée ou qu'on s'est engueulée avec chéri-chéri ?).

Pas simple non plus de passer une petite soirée devant la téloche et suivre un bon film  avec les différents aller-retour à l'étage dès que BB pleure parce qu'il a perdu sa tétine (encore cette foutue tétine) ou qu'il ne veut pas dormir (c'est qui ce mec ? pourquoi elle est morte la nana ?).

Ne parlons pas des dîners "imaginés" en amoureux, entrecoupés voir écourtés en cas de gros gros chagrin à l'étage toujours (Grrr ça fait 3 fois que je réchauffe mon canard). Pas évident non plus la spontanéité quand on doit regrouper 3 tonnes d'affaires avant de partir avec bébé en voiture, ou de prévoir une virée cadeaux de Noël en ville un matin parce qu'il faut partir entre le bib du petit déjeuner et le repas de midi ... Notre vie n'est plus ce qu'elle était, c'est une évidence (mais oui arrêtons un peu de nous mentir bon sang ! C'est chiant aussi un BB).

Tom&moi2
Et puis arrive le moment où "BB" entre à la maternelle, nous fait de beaux cadeaux pour la Fête des mères (oooh mais c'est trop joli mon ange, heu c'est quoi ?), et puis très vite, sans qu'on s'en aperçoive vraiment, entre au CP, apprend à lire, compter, écrire,  nous dit un jour "Tu sais maman il existe pas le Père Noël",  et préfère passer du temps à jouer dehors avec ses copains le week-end plutôt que rester à la maison à faire un jeu en famille "Je suis un grand maman ne m'appelle plus "petit choux" (oui c'est comme ça que j'appelais mon fils aîné, et puis parfois je dérape et ça m'échappe encore)... Et là on retrouve un peu notre vie d'avant, on peut renouer avec cette fameuse spontanéité, les amis, le ciné, les resto, mais on a quand même un petit pincement au coeur, que le temps passe vite ... il y a quelques années encore je me battais avec le mouche bébé (nostalgie) ...



Oui vraiment, force est de constater que les enfants
nous changent vraiment la vie... et qu'est ce que c'est bon !

Les-gar-ons-bisous-23s.jpg


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Le couple

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Laetitia Rolland 24/01/2010 22:52


Rhoo, c'est tellement vrai!
Je crois que ce petit moment de béatitude qui existait à la naissance, ne nous quitte jamais vraiment...Même quand ils sont pénibles au possible, au fond de nous, derrière la mère qui déchire son
torchon de rage, on fond devant nos tout petits!
A bientot


Maman@home 25/01/2010 07:50


Aaah le coeur d'une maman !


aurelie 20/01/2010 16:00


incroyable !!! j'aurai pu écrire le même billet mot pour mot !!! génial !!!!


Maman@home 20/01/2010 16:06


Ben merci Aurélie ...


juju 20/01/2010 14:07


A toutes celles qui disent "oui c'est bon je me suis préparée", avec leur gros ventre... je dis "non, on ne sait pas à quoi s'attendre, on le sait seulement quand on le vit!"

Par contre,on oublie... quand Tic&Tac sont arrivés, je ne me rappellais vraiment plus cette... détresse que tu arrives à atteindre certaines fois au début.... en la revivant, je m'en suis
rappelée... et la, je ne m'en souviens deja plus!


Maman@home 20/01/2010 14:23


Oui on oublie et j'avais oublié combien ça pouvait être dur parfois quand j'ai eu petit loulou, même si ça ne dure pas si longtemps ...


Oum 17/01/2010 18:11


Avec le papa, surtout :) Sinon, peut-on considérer un bébé qui pleure non stop pendant 1 heure faire partie d'une dispute? Je dirai un catalyseur ...


Maman@home 17/01/2010 19:05


Et oui c'est ça ils créent de petites tensions qui nous font bien péter les plombs... surtout la nuit en effet...


Oum 17/01/2010 13:20


C'est clair que la vie avant/après enfants change de bout en bout... J'ai quand même connu les disputes les plus violentes à 2h du matin ... alors que les nuits où ma puce s'est réveillée se
comptent sur les doigts d'une main (allez, des deux mains...)


Maman@home 17/01/2010 15:16


Disputes à 2h du mat ?
Tu veux dire au sujet de bébé avec papa ou avec les enfants ?