En état de choc

Publié le par Maman@home, blog de maman à la maison

 

Image-1-copie-3.png

C'était la toute première fois, je n'ai jamais eu ce type d'expérience de ma vie, comme quoi hein l'histoire des femmes au volant blablabla, 39 ans et c'était le premier... le dernier j'espère également parce que mine de rien c'est un choc tout de même un accident.

 

Jeudi soir 18 heures j'ai pris ma petite voiture pour rentrer chez moi comme je le faisais depuis à peine 4 jours, j'avais passé une bonne journée, appris et mis en pratique deux trois choses, contente de ma journée en somme. Arrivée à 20 minutes de chez moi, je me suis retrouvée dans un fossé après avoir heurté une voiture à l'arrière droit et avoir fait un tête à queue. Quand j'ai ouvert les yeux j'ai vu tout un tas de personnes autour de la voiture, je les entendais parler et je me demandais bien ce qu'ils foutaient là. Qui me parle ? Où je suis ? C'était un peu l'état d'esprit dans lequel je me trouvais.

 

La seule chose dont je me souvienne c'est m'être dit en arrivant sur la voiture "voilà c'est la fin", impossible de me rappeler d'autre chose, je ne comprends toujours pas ce que j'ai bien pu foutre tout de même pour ne pas voit cette voiture à l'arrêt. Je sais que cette route est souvent très encombrée, bouchée et qu'on finit toujours par mettre nos warning. Je ne comprends pas. La voiture devant celle que j'ai embouti était entrain de faire un demi tour, certes c'est interdit et dangereux mais j'aurais dû voir que ma "victime "était à l'arrêt. BREF.

 

Personne n'a été blessé, la personne devant moi a été malgré tout adorable et c'est même elle qui a appelé les pompiers du fait de ma perte de connaissance, elle m'a même accueilli avec le café le lendemain pour faire le constat c'est dire qu'elle n'est pas rancunnière ! Je suis en tort à 100% les circonstances atténuantes ça n'existe pas pour les assurances apparemment. Chéri-chéri m'a dit de remonter "à cheval" très vite c'est ce que j'ai fait dès le lendemain avant de me rendre compte que je ne pouvais pas aller bien loin en ne pouvant pas tourner la tête ni passer une vitesse, j'ai donc cru que tout baignait du coup mais ...

 

Pendant le week-end on est passé par le même endroit, à peu près à la même heure, je me suis sentie serrée à la poitrine et j'ai senti les larmes monter, bêtement, je dis bêtement parce que personne n'a été blessé et rebelote lundi matin quand je suis partie au boulot j'ai eu la sensation de dire adieu à mes hommes en quittant la maison et en passant par "là bas" je me suis sentie mal, comme angoissée. Ca doit être ça l'état de choc dont m'ont parlé les pompiers, les gendarmes, ma famille et mes collègues.

 

Ce n'est que de la tôle, personne n'a rien mais ça arrive très vite, je n'ai rien vu venir je n'étais pourtant ni au téléphone, ni entrain de parler à qui que ce soit ou chanter, je regardais la route... Faites gaffe et PAS DE TELEPHONE AU VOLANT surtout !!!

 


Publié dans De vous à moi...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fanny 25/11/2011 19:34


L'important c'est que tout le monde aille bien.


Faites tous attention sur la route, je viens de perdre un ami d'enfance à cause d'un bête accident.

Catwoman 24/11/2011 15:42


Pour répondre à ta question : par miracle, il n'y a pas eu de tôle froissée et je n'ai rien eu physiquement non plus. Après, sur le plan psy, j'ai toujours l'impression que je ne vais pas
contrôler ma voiture dans certains virages qui tournent à droite mais c'est tout.


Mais la remise en selle rapide est extrêmement importante !

Marina 24/11/2011 14:32


pour répondre à ta question ce n'était ni un pompier ni un gendarme mais le carrossier qui a racheté mon épave lol

CoraRoZ 23/11/2011 16:34


C'est bien d'en parler ! Pour toi et pour tous les autres.
Courage ! :')

Maman@home, blog de maman à la maison 24/11/2011 13:41



merci c'est gentil



maggy 23/11/2011 15:03


mince alors, tu es là c'est le principal! Ton homme a eu raison  de te remettre en selle sinon tu aurai eu la flippe de reprendre le volant. J'imagine que repasser par le meme endroit va
être source d'angoisse! J'ai eu un genre "d'abscence" une fois au volant surement dû à la fatigue, quand j'ai raterri sur terre je roulais dans la berne bien comme il faut, ce qui m'a fait
extrêment peur c'est que j'avais les 3 enfants dans la voiture et j'étais enceinte de 4 mois :-/

Maman@home, blog de maman à la maison 24/11/2011 13:41



j'étais ravie d'être seule à l'intérieur