Etre maîtresse ...

Publié le par Maman@home, blog de maman à la maison

 

Image-11-copie-1.png

Je crois que j'y ai toujours un peu pensé, en premier lieu petite comme toutes les filles, je jouais avec une copine qui avait un grand tableau noir, elle me demandait de réciter des choses, d'aller au tableau et ensuite on inversait. Des dingues, comme si nous n'en avions pas assez avec l'école. Plus tard, au collège je voulais être professeur d'anglais, j'ai toujours beaucoup aimé cette langue, j'allais tous les étés 3 semaines en Angleterre j'aurais pu. Mais très vite j'ai remarqué à quel point on leur faisait la misère à ces pauvres profs, jamais je n'aurais tenu sans en fracasser un, façon de parler bien entendu ;-)

 

Au lycée, puis en école de commerce j'ai aidé mon frère et ma soeur, l'été avec mon frère on se tapait des révisions en anglais, enfin c'est un grand mot puisqu'il ne savait rien donc je lui apprenait des règles de grammaire, les verbes irréguliers, à rédiger quelques lignes. J'adorais ça. A la fin du mois une petite "interro" pour voir ce qu'il avait retenu, il me semble que je ne m'en sortais pas trop mal. En tout cas il était content. Avec ma soeur c'était davantage un travail de correction en terme d'ortgographe ou de style, comme des rédactions, mais surtout des devoirs d'anglais là aussi. Puis plus tard ses rapports de stage. Là aussi je m'éclatais, ça m'a toujours plu de vérifier, rectifier, proposer d'autres choses, barrer et écrire en rouge dans la marge

 

D'ailleurs en étant chef de publicité il y a un peu de ça puisque nous nous devons de relire les maquettes pour ne laisser passer aucune coquille ou faute et idem sur la mise en page avant que le tout ne parte en impression. Mon côté "maîtresse" était rassasié de ce côté là, aucun problème.

 

Depuis que Petit Chou est en CP j'ai repris mon rôle de "maitresse" mais attention je reste sa maman avant tout pas d'amalgame, je ne fais que lui expliquer ce qu'il ne comprend pas, réciter ses leçons et poésies puis corriger ses devoirs avant qu'il ne les fasse au propre sur son cahier de devoirs. Bien que je ne sois que très peu passée par cette dernière étape l'an dernier, l'instit nous ayant demandé de leur laisser faire des erreurs. Soit.

Image-10-copie-1.png

Toujours est il que je ne suis pas devenue instit mais cette semaine Petit Loulou a eu droit à un petit bilan de pré rentrée et quelle joie j'ai eu à metre en rouge un 9/10 en français et un 10 en divisions, il est vraiment prêt !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Nos bambins

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

H


Bonne rentrée à ton grand alors ! 



Répondre
B


Tu fais une très jolie maîtresse 



Répondre
F


J'adorais jouer à la maîtresse en étant petite, corriger, écrire sur le tableau. Mais avec les élèves de maintenant, pas sûr que ça me plairait toujours...



Répondre
O


Il finit bien ses vacances le petit vhou :) tu es fin prêtes pour les devoirs du soir :)



Répondre
K


Non, les progrès on ne les voit pas tous en classe : certains enfants paniquent lors des devoirs alors qu'ils connaissent leur leçon et d'autres sont incapables d'expliquer à l'oral.C'est pour ça
que de temps en temps on ramasse les exercices. Là on se rend compte...


Mais bon, l'important c'est que l'enfant soit entouré et ça, on est bien d'accord là-dessus.



Répondre