La reine des connes a de nouveau sévi

Publié le par Maman@home, blog de maman


Imbecile-et-verite.jpgVous ne voyez pas de qui je parle, mais si souvenez vous c'était ici, il s'agit de moi et de mes erreurs de jugement, de ma naïveté débile. Surtout en amitié on dirait... et pourtant je ne vulgarise pas du tout le terme et j'ai même besoin de temps avant de pouvoir l'utiliser pour qualifier une relation. Je "copine" beaucoup mais je ne suis pas amie avec tout le monde.
L'amitié est selon moi un sentiment précieux et très proche de l'amour qui se construit petit à petit, à force d'échanges verbaux, de moments forts partagés, de "serrages" de coudes dans les moments un peu difficiles, d'écoute, de rigolades évidemment, qui comporte parfois de petites disputes sur son chemin mais qui finissent toujours bien, parce que justement c'est ça l'amitié. C'est un sentiment fort qui fait qu'on est  capable de :

- pardonner plutôt que de perdre de vue l'être aimé,

- passer outre nos petites susceptibilités parce qu'on tient à l'autre,

- relativiser aussi et surtout

- faire face aux différents problèmes en discutant, en cherchant à comprendre sans condamner tout de suite et/ou fuir.

Par respect tout d'abord pour l'autre qui est à la base quelqu'un qu'on aime, il ne faut pas l'oublier mais aussi par volonté de tolérance et d'ouverture d'esprit, on n'a pas toujours raison et on n'a pas toujours toutes les données pour réagir au mieux. Parfois on se laisse aveugler par notre propre peine, souffrance,  selon la gravité de la querelle, une sorte d'"égocentisme". Et c'est là que l'autre peut agir en nous montrant les choses sous un angle différent : le sien. Primordiale cette étape pour se remettre en question. Encore faut il le souhaiter et en être capable...

Toujours est il que je suis prête à faire beaucoup de choses par amitié et que les amis que j'ai aujourd'hui sont pour la plupart des amis de très longues dates, le plus vieux étant une relation de 27 ans, mon meilleur ami que j'aime d'amour et profondément, même si on ne se voit que très rarement puisqu'il vit en Afrique, les autres anciens sont des relations datant d'une quinzaine d'années, 6-8 ans pour ceux que j'ai rencontré en venant m'installer dans le Sud et puis un peu moins pour certaines poulettes...
Et puis cette toute dernière relation datant d'1 an à qui je m'étais sincèrement attachée, qui avait elle même utilisé le terme d'amitié pour qualifier notre relation, avec qui je partageais des choses à priori sincères et qui s'est enflammée un jour, la fameuse gifle dont je vous parlais ICI. Je ne sais toujours pas trop pourquoi, du moins j'ose espérer que ce n'est pas pour cette petite bêtise, un truc tellement ridicule que cette relation n'aurait jamais dû porter le nom d'amitié s'il s'agit de cela (mais je crois bien que si). J'ai essayé en vain de savoir pourquoi, de tendre des perches. Je me suis fait traiter comme une malpropre à coups de "Je n'ai pas le temps d'en parler cette semaine" par mail ou bien  encore "Je te rappelle" en réponse à l'un de mes appels, quand ce n'était pas le téléphone coupé ou des réponses par mail n'ayant rien à voir avec LE problème, comme une espèce de fuite. Une situation insupportable pour moi qui suis au contraire quelqu'un d'entier et de franc, à passer des jours et des soirées à attendre un signe, pour comprendre enfin. Mais non cela ne s'est jamais produit. J'aurais trouvé cela pourtant si  simple de dire la vérité, rien que la vérité. Plutôt que ces bassesses.

J'avais déjà reçu un coup quelques semaines auparavant, des mots durs, cinglant, blessant mais j'avais trouvé la force de l'appeler, lui parler, par amitié, pour mettre à plat des choses qui avaient apparemment été mal comprises, un malentendu comme cela arrive souvent. Je n'ai pas de fierté mal placée, je sais passer outre quand j'aime les gens et pardonner et c'était le cas. Elle était revenu à des sentiments meilleurs et m'avait même remercié de ma franchise et de mon attitude, on avait repassé de bons moments ensemble à bavarder et rire. Mais elle a vite oublié cela je crois, vite tiré un trait sur quelque chose dont elle n'a apparemment pas besoin, mon amitié, moi tout simplement. Je pense que c'est le genre de personne qu ne sait pas donner, par peur d'être touchée peut être et confond amitié et copinage. Quelqu'un qui croit, qui plus est, être une "gentille personne". Ca fait froid dans le dos. C'est le monde à l'envers. Je me demande bien ce que j'ai pu faire de si terrible pour mériter ça. Et je sais qu'il faut que j'arrête d'y penser... ça me bouffe et c'est complètement stérile comme comportement. Cela restera un mystère ... Une histoire de terminée, on tourne la page.

Et pour vous c'est quoi l'amitié ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager via Additious

Publié dans Billets d'humeur

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

MamaFunky 20/12/2010 21:32



L'amitié pour moi c'est quand on ne se pose pas de question. Quand on fait les choses avec le coeur et pas avec la tête.


Depuis plusieurs années j'essaye de recoller les morceaux brisés d'une amitié de très longue date, mais en vain. Ma "copine" a visiblement changé, pas en bien... Et moi, conne que je suis je
m'accroche.


Jusqu'à la semaine dernière. Mon Mari a réussi à me convaincre de lâcher l'affaire avec cette fille et son débile de mari. Que ce sont des gens sans importance qui n'ont aucune valeur de
l'amitié.


Et bah heureusement j'ai eu une excellente nouvelle de suite après. Ma meilleure amie (la vraie la seule) qui me demande d'être la marraine de sa poupée. J'ai même pas réfléchi, j'ai dit oui
parce que c'est simplement évident ! C'est comme ça c'est tout.


L'amitié ca doit resté simple et se passer dans le coeur. Dès que tu te poses des questions, c'est que ça part en eau de boudin ;)



Maman@home, blog de maman 21/12/2010 10:13



Tu as résumer en effet on n'a pas à se poser de questions ça glisse tout seul



Valérie 20/12/2010 17:24



J'ai lu avec beaucoup d'attention votre post concernant l'amitié. D'autant plus d'attention que j'ai malheureusement vécu des "ruptures" d'amitié il y a plus de 5 ans, un groupe d'amis au sein
duquel je croyais que chacun était soudé aux autres pendant plus de 10 ans ... mais c'était pas pour de la vrai ...
Un jour, j'ai été d'un avis contraire sur un sujet très précis à celui du "meneur" de ce groupe, et j'ai perdu tout le monde d'un coup. C'était d'autant plus difficile qu'à l'époque mes amis
faisaient partie de mon milieu professionnel ! J'ai tenu 1 an dans cette boite où j'étais presque devenue la paria, puis j'ai démissionné (pour d'autres raisons !!). Ce jour-là, certaines
personnes ont fait semblant de vouloir revenir vers moi, mais ce que j'avais vécu comme déception, comme douleur on peut le dire, faisait que quelque chose s'était brisé. J'ai de temps à autre
des nouvelles par personnes interposées, mais cette expérience a vraiment été tellement dure, que désormais je donne plus dans le copinage que dans l'amitié. Seule me reste ma meilleure amie, une
vraie amie, que je ne vois pas aussi souvent qu'avant depuis mon déménagement. Mais maintenant je suis très méfiante ! Courage ! et il en faut, parce que même encore maintenant, plus de 5 ans
après, j'en souffre encore beaucoup !!



Maman@home, blog de maman 21/12/2010 10:16



Je peux comprendre que ta douleur persiste oui ... en plus tu as perdu beaucoup de choses avec toi



sandra 20/12/2010 16:25



Les déceptions en amitié c'est vraiment dur ... et malheureusement c'est souvent les plus sympas qui s'en prennent plein la tronche :/



Maman@home, blog de maman 20/12/2010 16:41



Le plus dur ce sont les coups bas... on a vraiment l'impression de n'avoir hamais compté



June 20/12/2010 15:43



Ton histoire me touche, les ruptures d'amitié font parfois aussi mal que les ruptures d'amour... j'ai moi aussi vécu des situations similaires, et c'est vrai que c'est difficile à gérer quand on
a un caractère plutôt franc. Mais je pense que si ton "amie" refuse de s'expliquer, il vaut mieux laisser tomber, et tourner la page, comme tu le fais.Courage.



Maman@home, blog de maman 20/12/2010 16:42



Je suis entrain de la tourner en effet, merci June



Faustine 20/12/2010 12:11



J'ai tiré un trait l'année dernière avec ma meilleure amie d'enfance. On se connaissait depuis qu'on avait 5 ans. Nous n'avons pas été collé ensemble toute notre vie, mais jusqu'à nos 20 ans,
oui. Puis la vie nous à un peu séparé. Nous nous revoyons mais je voyais bien que les choses changeaient. Et puis il y a 2/3 ans, ça commençait vraiment à devenir creux. Quelques com via facebook
mais rien de plus. Du coup, j'ai tenté une approche par mail et la réponse que j'ai reçu n'allait vraiment pas dans mon sens. Du coup, je me suis excusée auprès d'elle et je l'ai enlevé de
facebook et j'ai viré son tel de mon portable. Elle me manque mais c'est comme ça. Je prefere garder un bon souvenir d'elle plutôt que ce qui commençait à se tramer dans notre amitié. Et puis qui
sait, peut être qu'un jour nous nous retrouverons ..;



Maman@home, blog de maman 20/12/2010 16:45



J'aurais dû couper les ponts il y a quelques semaines déjà, chéri-chéri me le conseillait vivement vu le profil de personne que c'est, j'aurais dû l'écouter .... j'y ai cru jusqu'au bout, suis
vraiment conne !