Les couches et le développement durable

Publié le par Maman@home, blog de maman à la maison

 

Sans_titre-1-2.jpg

J'ai eu la chance d'apprendre des choses très intéressantes lors d'une table ronde organisée par Pampers et Les Ptites Pousses, avec des médecins spécialistes, sur le thème du développement durable entre autres.

 

Etaient présents :

 

- Le Professeur Dehan, pédiatre à la retraite, ancien chef de service de néonatologie à Beckler, que j'avais déjà rencontré en mars.
- Le Professeur Stalder , dermato-pédiatre, chef de service Dermatologie, CHU Nantes
- Le Docteur Saldmann, médecin spécialisé en nutrition et hygiène.
- Le Docteur Squinazi, qui travaille avec le Docteur Saldmann sur l’hygiène.
Le sujet : les préoccupations environnementales de Pampers. Vous l'aurez donc compris nous avions les couches comme toile de fond mais nous avons également abordé le sujet de l'hygiène, le problème de l'erythème fessier, avec un dermato -pédiatre cela devient passionnant et les engagements de Pampers quant au développement durable depuis 1999 plus précisément. De nombreux sujets passés en revue et une journée riche.
Je ne veux créer aucune polémique, je ne suis là qu'en tant que maman, je n'ai d'action nulle part et aucune personne de ma famille ne travaille chez Pampers, voilà c'est dit. Je ne suis pas non plus forcée d'en parler c'est le deal, mais j'ai trouvé le débat si intéressant que je voulais le partager avec vous. Le problème est que le sujet est un peu casse gueule puisque je vais aborder les couches lavables forcément et là je sens déjà que je vais me faire attaquer (merci de ne lancer aucun projectile s'il vous plaît).

 

La vilaine couche jetable :


La couche jetable est montrée du doigt depuis quelques années, un peu comme les femmes ne souhaitant pas allaiter (on a dit pas de projectiles svp), depuis que les couches lavables sont apparues à vrai dire, ne nous leurrons pas. Je n'ai jamais trop compris cette guéguerre que pouvaient se livrer les gens, les mères. Qu'est ce qu'on s'en moque encore une fois chacun fait comme bon lui semble. Moi perso je n'ai aucunement envie de nettoyer des couches, tout comme cela fait belle lurette que je suis équipée d'une machine à laver, le lavoir c'est terminé. Oui bon ça va je rigole, ce n'est pas parce que je ne juge pas que je n'ai pas le droit d'avoir un avis tout de même. Bref si ma voisine préfère les couches lavables en quoi est ce que ça me dérangerait dans l'absolu? Tant que c'est elle qui les lave tutti va bene ! Cela dit ... lisez la suite quand même.

Image-1-copie-13.png 

Un engagement pour la sécurité environnementale :


Toujours est il que Pampers s'est engagé sur l'environnement depuis longtemps, sa première publication sur la sécurité environnementale date de 1956 c'est pour dire ! Leur département développement durable a été crée en 1999 et ils ont toujours été très motivé par cet aspect là. Ils ont mis en place des méthodes de façon à être vigilant durant toute la durée du cycle de vie du produit (gestion durable des forêts, 70% de réduction d'eau, traitement cellulose sans chlore, logistique simplifiée pour économiser le nombre de  camions donc de CO2, réduction du poids des couches donc moins de déchets et moins de camions...). Bref tout le monde travaille à générer moins de déchets et réduire l'énergie.

 

 Une étude comparative :


Une étude comparative datant de 2005 réalisée en Grande Bretagne opposant les couches jetables aux lavables a montré que le principal inconvénient de la couche  à usage unique était l'élimination des déchets, il n'y a pas assez de temps pour la biodégradabilité entre l'utilisation et la décharge mais les scientifiques y travaillent. Quant aux couches lavables il s'agit de l'énergie qu'elles nous poussent à utiliser : augmentation de la consommation d'eau, séchage et donc de l'électricité, ce qui n'est pas très écologique non plus ni économique d'ailleurs*. Il en a donc été conclu qu'aucune des deux solutions n'était meilleure pour l'environnement.

BB.jpg

Le problème de l'hygiène :

 

Par contre nos experts,  nos spécialistes présents à cette table ronde ont tous été d'accord pour reconnaître qu'au delà de l'aspect environnemental il existait un réel problème d'hygiène loin d'être négligeable selon eux et de la part de spécialistes de l'hygiène c'est important d'en tenir compte. D'après eux l'avantage des couches lavables, leur étiquette écologique, serait fortement contrebalancé avec le problème de contamination. Contamination de quoi ? Du linge qu'on mélange aux couches dans la machine, contamination du fait de germes présents dans la maison puisque on ne lave pas la couche dans la foulée. Il est de bon ton de critiquer les changes jetables, coûteux, peu écologiques mais les couches lavables qui  apparaissent  comme moins polluantes ne sont pas sans danger non plus. Et ça je pense qu'il est nécessaire de le souligner. Virginie B vous en parlait ici.

 

Je ne vous mentirais pas, j'ai été assez stupéfaite d'entendre leur discours, je ne pensais pas que 4 médecins spécialistes sur 4 tiendraient ces propos, moi aussi je suis "victime" de la stratégie de conquête mise en place par les pro couches lavables. Je pensais qu'ils conseilleraient, pour certains d'entre eux tout du moins, le choix de la couche jetable. Que nenni. On le vérifie bien pourtant dans les hôpitaux et cliniques c'est la couche jetable qui est utilisée. Il me semble qu'aujourd'hui nous avons un manque de connaissances certain quant à tout cela et qu'il ne faut pas mal juger encore une fois mais plutôt se renseigner. Je ne cherche à convaincre personne juste informer.

L'hygiène c'est la santé alors faisons juste un peu gaffe, vous ne croyez pas?
D'ailleurs si ça vous intéresse je pourrai vous faire un petit topo sur l'érythème fessier, ça vous dit ?

* Selon une étude réalisée en 2005 et mise à jour en 2008 au Royaume-Uni par l’Agence de l’Environnement, la principale empreinte écologique de  la couche lavable se situe au niveau de la consommation d’eau et d’énergie lors de l’entretien (lavage et séchage).  En effet, chaque utilisation requiert 7 litres d’eau, autour de 0.1 kilowatt/heure d’électricité et de la lessive. Le cycle de vie d’une couche lavable n’est donc pas anodin.

Rendez-vous sur Hellocoton !


** crédit photo arbre: http://www.mairie-seyssinet-pariset.fr/spip.php?article2270&id_mot=11

crédit photo bébés : Flickr- Rachel Hutton / Wikimedia commons – FEMA Photo Library

Publié dans Débats

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ladybutterfly 04/07/2011 18:04



je veux bien en savoir plus sur l'erytheme fessier moi ^^



cranemou 03/07/2011 16:53



Je dois réagir au com de mapauar parce que ça m'agaçe légèrement.


Que tu veuilles défendre ton côté pro couches lavables, c'est tout à ton honneur (même si dire que c'est carrément écolo alors que tu fais tourner une machine et un seche linge de plus PAR JOUR,
je suis pas certaine que ca soit génial non plus).


Tu t'es indignée comme une furie mais visiblement, tu n'as pas bien lu l'article, ce qui serait déjà un bon début si tu souhaite alimenter un débat.


Et sinon, si jamais tu souhaitais revenir en parler, ce serait très sympathique pour nos rétines de te relire...


@maman@home: fallait se douter que cette histoire de couhes allait déchainer les passions ;D hâte que ce soit mon tour ;)



Stéphanie 03/07/2011 14:54



Oulalala, ça veut dire qu'on risque des problèmes sanitaires quand son enfant est en jetable, qu'il y a des fuites sur les bodys/habits et qu'on ne lave pas immédiatement et séparement les habits
souillés ?



Maman@home, blog de maman à la maison 04/07/2011 15:01



Voilà c'est ça oui



juju 03/07/2011 11:36



@Mamapauar : je m'excuse mais lis au moins les articles stp. Où est ce que Pampers dit que ses couches sont écolos, bio, ou certifiées par label?


 


Et c'est jutement parce qu'on ne va plus au lavoir que les couches lavables, aussi bien soient elles (encore une fois pour certaines c'est le pied et tant mieux hein), consomment bcp d'énergie et
d'eau.


 


à un moment j'utilisait des noix de lavages. QUand j'ai vu d'où elles venaient, j'ai trouvé ça débile de leur faire faire des milliers de bornes pour arriver jusque chez moi.


 


VOila ce qui est bio n'est pas forcément écolo. Maintenant peut etre que le rapport couches non jetées/énergie utilisée et kif kif, ce qui ramène l'impact écologique à 0. ou pas. J'en sais rien,
vous non plus, et voila.



Maman@home, blog de maman à la maison 03/07/2011 11:46



Merci Juju je crois que je me serais franchement énervée... le lavoir c'était une blague évidemment, une sorte d'humour



mapauar 03/07/2011 11:21



ah ah ah... je crois que j'aurai tout lus, définitivement


qu'une maman n'est pas envie de se prendre la tete avec les lavable, c'est un choix authentique qui ne tiens qu'a elle et que je ne jugerai jamais!! on a toute une vie différente, des attendes
différente ainsi que des priorités différente!


mais dire que pampers est pour l'écologie... MDR!! c'est quoi cette connerie????!!!!


sérieusement, elle est ou la blague??? juste une petite piqure de rappel hein...
 http://www.brindilles.fr/photo/couches-jetables-nature-babycare-7-18kg.jpg


voici une couche écologique... (exemple) bah... oui y a des logo quand meme pour prouvé l'écologie du truc! comme pour l'alimentation, quels et le con aujourd'hui qui dirais: "prenez mes fraises,
elles sont bio" ah ah ah, tu as un logo certifié bio? AB ou autres?? non?? bah tes fraises j'en veux pas! Vous voulez sérieusement faire confiance à mister pampers parce qu'il vous le
certifie.... on est écolo!!! ahhhh bah c'est top!! dans ce qu'à pourquoi pas publier la composition de vos merde?? car entre ca et les tampons, bizarrement, on sait pas ce qu'il y a dedans...
qu'elle transparence!!! j'ai vue des enfants les fesses en sang avec cette marque, je dis pas que c'est pareille pour toutes les couches jetable, je parle de cette marque!! enfin..


y a un truc qui m'a choquée pour une nana qui dit connaitre son sujet et donner l'information: heu... les couches lavable on va pas au lavoir mdr! on est des femmes moderne tu sais, qui bosse et
franchement ca mets pas plus de temps a faire son enfant en lavable et c'est super economique! en plus c'est fun, voir son loulou avec un couche rouge, vert, à petit pois ou petit fleur etc...
c'est le kiff j'adore. Et je fais t'apprendre un truc super sympa: la plus part des couches lavable VONT AU SECHE LINGE!! NONNNN JE TE JURE!!!!
et il existe des huiles essentiels pour désinfecté le linge, et pour le germes etc... bah tu fais une machine de couches et que de couches ou est le probleme???? tu mets tes fringes qu'une fois
et tu les jettes toi?? bah quoi, si tu ton bébé a eu une gastro et a vomi partout tu laves pas ces vetements?? je sais pas je me pose vraiment la question!
donc si tu dis donner de l'information... va au bout du truc parce que là y a pas mal de choses que tu as oublié de dire hein, je dis ca je dis rien....


sur ce...  



Maman@home, blog de maman à la maison 03/07/2011 12:30




bonjour chère maman@home,
je souhaite réagir au commentaire un peu passionné de mapauar.
Je pense qu'elle s'est sentie visée en tant qu'utilisatrice de couches lavables par ton billet. C'est dommage.
Car pour commencer, quand on écrit un billet (un billet, donc de bloggeuse, pas un article de journaliste ou une publication scientifique d'expert diplômé par 15 ans d'études et tout ça....) donc
quand on rédige un petit billet sur son blog, je pense qu'on peut se permettre de trier un peu l'info, parce qu'on va forcément dans le sens de ses convictions. Je trouve que le fait de
sous-entendre que ton billet n'est pas complet est un peu limite, d'autant que ce n'est pas un billet, si long et complet soit-il, qui règlera la question des couches.
Je connais personnellement des personnes qui s'engagent au quotidien pour la planète, qui en ont fait leur métier, qui sont à DONF!!! et qui ont choisi de ne pas se lancer dans la couche lavable.
J'en connais d'autres qui l'ont fait et qui en sont contents, d'autres qui n'ont pas le courage ou qui le vivent comme un régression (moi j'aime pas toucher le caca c'est tout!) pour la femme.
Bref, chacun son avis, et je me souviens de cette journée puisque j'étais présente, et on savait bien qu'on aurait de telles réactions.
Pampers ne nous a JAMAIS dit qu'ils étaient des modèles en matière d'environnement. Ils nous ont parlé de développement durable, celui qui vise à respecter un triple équilibre : équité sociale,
réussite économique et qualité environnementale. Dans cette philosophie, ils placent toujours le confort du bébé et des parents en centre, en visant à réduire le plus possible leurs impacts sur
l'environnement. Et ils s'engagent pour des actions humanitaires et sociales (vaccins unicef et financement de projet pour les prémas par exemple) pour s'engager dans une démarche solidaire,
sociale.
Enfin, bref, il est bien évident que personne ne va donner la palme d'or à pampers pour leur action exemplaire en matière d'environnement et nous savons tous que les couches jetables sont des
déchets en plus. MAIS dire que Pampers ne fait rien, c'est juste se tromper. C'est tout.
Nous avons rencontrer la femme admirable qui a passé du temps en Afrique pour accompagner l'action menée en partenariat avec l'UNICEF pour vacciner les enfants. Elle a touché cette misère humaine
et a oeuvré, grâce à Pampers, pour ces petits choux. Ca ne nous aveugle pas totalement, nous ne sommes pas des imbéciles. Mais merde, reconnaitre parfois les efforts fournis, ce n'est pas si mal,
non??

Je suis curieuse de lire un jour un billet bien complet sur le sujet.... et de voir certaines réactions qui seront, de toute façon, toujours si fermées au dialogue.

Allez, c'st facile de critiquer un bon billet, mais ça l'est encore plus de dire bravo. Bravo chère Sandrine, tu as du courage, tu assumes tes opinions et ton billet n'était pas totalement fermé
et buté, non. A chacun de savoir lire sereinement c'est tout...
Bises


Alice / Parents Testeurs