Mon été avec ... Stéphie.

Publié le par Maman@home, blog de maman

Stéphie ... ça ne vous parle peut être pas juste écrit comme ça, elle est plus "complète" quand on l'appelle "stéphie et les cacahuètes" et oui on comprend tout de suite mieux de qui il s'agit. Stéphie est maman de triplés et a toujours une bonne idée en tête, rien ne l'arrête cette fille là, quand toi t'es fatiguée avec ton petit de 4 ans et un grand de 11 elle, elle garde la tête haute et est ultra combattive avec ses 3 cacahuètes. Quand on la lit on a presque l'impression qu'ils sont toujours sages comme des images tant elle est zen... Allez hop un petit apreçu de son rythme en vacances ...

Train-train de vacances...

Les jours se suivent, et se ressemblent un peu... 

On profite des vacances, du rythme ralenti de la maisonnée, assommés par les grosses chaleurs bien de saison.
Seul Super-Papa se précipite, et répond aux terribles lois des horaires... Je l'accompagne dans ses premiers gestes, quand la sonnerie du réveil retentit.
Ensuite j'attends 8h pour lever la tribu qui piaille dans la chambre.

Nous, on traîne, à moitié nus, dans l'appart'-aux-volets-fermés.
On erre entre 2 courants d'air. On vaque entre légos / dessins / figurines / musique.
Les heures s'égrainent lentement. Et pourtant nous voilà déjà à la moitié des vacances.


J'essaie de prévoir des trucs un peu différents, pour malgré tout occuper la troupe, même s'ils ne sont pas hyper-demandeurs, car après tout, eux ils ne s'ennuient jamais, à 3 dans la salle de jeux.

Alors on sort, de préférence le matin, quand il ne fait encore que 26-27 degrés.

Un jour par çi, un autre par là... Un tour au parc, ou au square des jets d'eau... Une ballade en caddie-carrouf', dans la fraîcheur des allées fromagères... Une sortie bibliothèque... quelques rendez-vous avec des ptits-potes...

A notre retour, on se désaltère, on se déshabille encore un peu, on se calfeutre, on se pelotonne derrière les stores qui laissent juste passer un rayon de lumière et le bruit des cigales.

On déjeune en famille.
Je fais traîner le lever de la sieste... Tire au maximum jusqu'à l'heure du gouter.
Puis quand vient le soir, on a déjà résolu tous les puzzles, lu une bonne partie de la bibliothèque, rempli de feutres une dizaine de feuilles, joué au mémo, à la bataille, aux dominos... et j'en passe.
L'un file se prélasser une bonne demi-heure au bain.
Les 2 autres s'occupent comme bon leur semble, en attendant leur tour.


C'est à peu-près comme ça, que se déroulent les vacances à la maison.
Simplement.

Puis quand vient le week-end, que Papa se joint à nous dans ce train-train, fortement imposé par les températures extérieures trop chaudes pour en faire plus, nous improvisons une sortie du soir.
Un joli 6 à 9.  Chacun son maillot, un pic-nic, et hop !

Tous au bord de l'eau...

C'est aussi ça les vacances à la maison... la plage à une vingtaine de minutes de route... à l'heure où le soleil devient orangé, la mer argentée, quand les touristes plient bagages...
Nous on débarque, et on saute à l'eau.
Une sortie agréable, où sur le sable les enfants jouent si sereinement qu'on oublierait presque qu'ils sont 3 ! Un seau, 2 coquillages et quelques bâtons, ils sont heureux.
Et ça, ça n'a pas de prix.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lalydo 09/08/2013 10:04


J'imagine à quel point cela n'a pas de prix! Gros coup de coeur pour la dernière photo si belle de complicité!

Maman@home, blog de maman 11/08/2013 15:53



oui elle est superbe cette photo