Tournicoti Tournicoton !

Publié le par Maman@home, blog de maman à la maison

 

Zebulon-bras-ouvert.gif

 

Le rythme avec le boulot c’est I believe I can fly, je suis dans le speed du moment où je quitte la maison le matin jusqu’au soir où je rentre. Une fois sur place c’est à fond, toujours à fond, je crois que je ne sais pas trop faire autrement. I believe I can touch the sky. Quand c’est trop calme je m’ennuie, je ne sais pas rien faire. J’aime quand ça bouge, que ça pulse, impossible de vibrer et de m’épanouir sans cela.


Je ne ferai peut être pas de vieux os à ce rythme là comme on dit mais au moins je me serai éclatée bon et puis attention je ne suis pas non plus une dingue au point de jouer la kamikaze de quoi que ce soit… je ne parle là que d’activité professionnelle et relative à maison, rien de bien dangereux. Pour le reste je suis prudente voir même peureuse.


Je m’en rends compte depuis quelques temps plus particulièrement suite à de petites remarques de chéri-chéri. Avant cela j’étais @home donc je n’avais « qu »’une activité de maman à combiner avec la logistique de la maison et avant cela encore je bossais mais n’avais « qu’ »un enfant à gérer et un mari avec qui partager les tâches, j’étais bien active mais moins speed. Aujourd’hui, en semaine je suis quasi seule on board, l’homme rentrant du taf aux alentours de 19h30-20h00, heure à partir de laquelle il ne se passe presque plus rien.


« Je termine ma clope et je fais la vaisselle »

« Mais je t’ai dit que j’allais la faire après ma clope"

=> Comment attendre qu’il ait terminé et ne rien faire alors que je peux le faire ?


« Je m’occupe du ménage à l’étage c’est bon »

ð    => Comment ne pas lui donner un coup de main alors que j’en ai terminé avec le RDC ?


« Mais on avait dit qu’on attaquait le ménage demain »

ð    => Comment ne pas le commencer le vendredi soir alors qu’il bossait encore plus tard et que j’avais du temps libre ?


Je n’y peux rien c’est de famille (bon et puis je n’emmerde personne hein), mes parents sont de vrais zébulons eux aussi, je ne les ai que très rarement vu se poser à ne rien faire, si ce n’est le soir devant la télé. Je pars du principe que ce qui est fait n’est plus à faire, je préfère avoir la liste de choses à faire derrière moi alors j’enchaine les choses. Je ne m’arrête que quand je ressens de la fatigue ou que j’ai une chose de prévue, chéri-chéri est adepte des pauses pendant le ménage moi non "c'est du temps de perdu". Après ça j’aime profiter des enfants, du temps, des balades, des amis… mais qu’après ce qu’il y a à faire...

 

C’est grave vous pensez ?

 

 

 

Publié dans De vous à moi...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mamoun 01/02/2012 12:48


 oh si je saurais faire tellement d'envies non réalisées, de besoins non comblés, des idées qu fourmillent dans ma
tête et puis si tu veux déjà voir ce que j'ai commencé depuis quelques mois je me suis découvert une passion dévorante ....fait une visite sur mon site tu comprendras  et puis une très grande envie d'aider de donner un peu de mon temps, de mon humour (ha oui il parait que j'en suis bouréé
lol) et mon grand rêve devenir blouse rose pour les enfants hospitalisés et puis et puis tu vois .....voyager avec mon mari (sans les gosses qui grandissent etc) donc ma réponse est OUI JE
SAURAIS et SANS CULPABILITE aucune. Bonne route à toii et ravie de te connaître j'aime te lire.


Mamoun


 

Maman@home, blog de maman à la maison 01/02/2012 14:16



Merci mamoun on dirait que le programme est tout trouvé !



Mamoun 01/02/2012 08:00


Ces sentiments sont parfois trop envahissants, très culpalisant, il faut les étouffer dans l'oeuf lol.


Moi, Mamoun mère de trois enfants (grand, moyen et plus petit) j'ai été une femme comme on dit "hyper active" boulot, metro, bébé, doco.


Depuis 6 ans j'ai dû pour cause de santé, laissé un poste à responsabilité car je voulais continuer à travailler à mi-temps pour finalement faire le boulot d'une pesonne à temps plein
résulat des courses une loque en renrant chez et ce grand sentiment de CULPABILITE quand mes enfants rentraient de me voir au lit, usée, crevée, rincée, incapable de leur faire à manger......ça
c'est pas une vie.


Je suis donc à un tourent de ma vie et vais sans doute arrêter totalement le taf (bon 30 ans de cotisations je peux bien !!!!! ) il faudra juste tenter de balayer le mot "invalide".....en fait je
suis une invaldite sur SURBOOKAGE.


Alors ma belle, profitez de ces moments merveilleux avec vos petits bouts, et puis ne rien faire si pas obligé aujourd'hui il faut tuer la dictature de l'HYPER MAMAN SUPERWOMAN, nous sommes des
femmes AVANT TOUT...


Bon courage et merci de m'avoir permis de partager ces reflexions avec vous.


Mamoun


 

Maman@home, blog de maman à la maison 01/02/2012 10:31



Je ne sais pas vraiment faire autrement à vrai dire, je n'aime pas rien faire je m'ennuie ... 30 ans de cotisations en effet c'est un joli score tu as mérité ton arrêt mais sauras tu en profiter
? On ne se refait pas vraiment si ?



Nelly 23/01/2012 18:50


Je suis exactement comme toi... au boulot même quand je me déplace c'est en marchant vite, l'habitude de speeder pour tout ; et à la maison, l'hô arrive également qd le + dur est passé, vers
20h-20h30, et ce qui est marrant par rapport à mon mari, c'est que je réfléchis tjrs à l'ordre des choses pour gagner en tps "je commence par ça, parce que en attendant il y a ça..."

cleopat 23/01/2012 15:04


essaie de partager un peu les taches car à force de courir un jour tu risques de   t essouffler !


enfin je me base sur mon expérience! car  même si je ne bossais pas, j étais toujours à fond et dans de nombreux domaines,  et  de nombreuses fois  j ai du ralentir car mon
corps lui refusait d en faire plus ! 

Lalydo 23/01/2012 13:36


Ce n'est pas si grave.. mais lâche un peu de lest quand même! ;)