Recevoir un correspondant à la maison : 5 conseils pour un séjour agréable.

Publié le par Maman@home, blog de maman

Crédit Photo : http://italycallingturkeyforculturalexchange.blogspot.fr/2012/04/booklet.html

Crédit Photo : http://italycallingturkeyforculturalexchange.blogspot.fr/2012/04/booklet.html

Echanger avec un correspondant est une expérience que je n'ai jamais eu l'occasion de vivre personnellement. Adolescente j'ai eu la chance de partir 4 années de suite 3 semaines l'été dans des familles anglaises, et même si j'avais en premier lieu la trouille de partir seule, j'ai à chaque fois adoré ça. Ce sont des expériences enrichissantes que de rencontrer des gens ayant une culture différentes de la notre et de se retrouver seul dans le "grand bain". Ca nous permet de grandir et de prendre confiance, d'être débrouillard et de savoir s'adapter à des milieux et personnes toutes autres.

Quand le professeur d'espagnol de mon ado nous a parlé de faire un échange avec un jeune de Madrid j'ai été séduite. Mon fils l'était beaucoup moins. Il est un peu l'inverse de moi à ce niveau là, il est assez frileux quant au fait de vivre de nouvelles aventures, n'aime pas trop bousculer ses habitudes, se fait des noeuds au cerveau à l'avance. Bref il a fallu le pousser, voir le forcer un peu à accepter, je savais qu'une fois que ce serait fait il serait enchanté et devinez quoi ? Ce fut le cas bien sûr.

Nous avons donc vécu l'arrivée de ce jeune espagnol, Alfonso de son doux prénom,  comme une aventure, chacun à notre niveau. C'était une première que de recevoir un inconnu à la maison pendant une semaine. Un adolescent qui plus est. Seul mon fils avait pu voir et échanger un peu avec lui via WhatsApp ou e-mails. Quant à moi je connaissais son planning de la semaine, je savais simplement quand prévoir des repas à la cantine, à la maison ou des pique-nique. Un bon début pour la personne en charge des repas ;-)

Crédit Photo : http://www.gzstuff.com/events/free-multi-language-exchange-12

Crédit Photo : http://www.gzstuff.com/events/free-multi-language-exchange-12

Ma priorité était qu'il se sente bien chez nous, le plus à l'aise possible. Ce n'est pas simple d'arriver chez des gens qu'on ne connait pas et qui ne parlent pas notre langue, j'en sais quelque chose. Pour cela voici quelquCrédes conseils :

1- J'ai contacté la maman de façon à récolter quelques informations concernant son fils :

- savoir s'il avait un traitement médical en cours ou des contraintes l'empêchant de pratiquer la marche par exemple.

- connaître ses goûts alimentaires, savoir s'il était végétarien ou avait des allergies quelconques.

- m'informer sur ses goûts en terme d'activités, autant savoir qu'il déteste la randonnée avant d'en prévoir une.

2- J'ai réfléchis à des sorties selon la météo

Aller à la mer c'est bien mais en cas de pluie c'est pas mal d'avoir un plan B et même deux parce qu'il y avait un week-end à organiser. On avait donc prévu une randonnée, une sortie à la mer avec gaufre et pause dans un café sympa et un mini golf en intérieur, assez original puisque tout se passe dans le noir. Les enfants oups les ados ont beaucoup aimé. (Goolfy).

3- J'ai établis des menus en fonction des goûts des ado en général, c'est à dire sans trop de légumes dans ce cas précis, je crois que mon 15 ans est un ado à part avec son amour des légumes. En avant la pizza maison, les pâtes à la bolognaise ou le risotto et puis quelques douceurs pour faire plaisir et découvrir des desserts Français.

4- Je lui ai installé un coin chambre / SDB bien à lui, pour qu'il se sente à l'aise et pas "de trop" ça a finalement été le plus long parce qu'il a fallu enlever tout le matériel sono de l'ado.

5- J'ai briefé le petit frère, pour ne pas qu'il lui tombe dessus dès son arrivée ou qu'il le regarde en coin comme une bête curieuse. C'est malgré tout un peu ce qui s'est passé, enfin pas pour la discussion parce que Petit Loulou était muet, totalement muet pendant une poignée d'heures. Le reste du temps il n'a pas arrêté de lui parler de chanteurs français "et tu connais celui là ?"

Nous avons tous les 4 beaucoup apprécié la présence d'Alfonso à la maison, un ado poli, gentil, drôle, avec qui nos deux fils se sont très bien entendus, avec qui il a été facile de blaguer et communiquer malgré la barrière de la langue. J'en ai profité pour réviser 2-3 trucs et  Petit Loulou a appris qu'il ne suffisait pas d'ajouter un "o" ou un "a" à la fin d'un mot pour parler espagnol. J'avais une sorte de petit cafard le matin de son départ, jamais je n'aurais pensé qu'on pouvait s'attacher si vite, à un ado qui plus est :-)

Une expérience réussie pour nous donc, à refaire !

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

J
Tu donnes envie de vivre cette expérience. Les garçons n’ont encore jamais vécu ça. Moi oui mais ça n’a pas été une grande réussite, on était trop différent. Cool pour vous que ça ait été.
Répondre
S
Coucou, c'est vraiment super comme expérience et tellement enrichissante!!!
Répondre
S
c'est chouette comme expérience, ici je n'ai pas eu l'occasion de le vivre :)
Répondre
M
Mon fils entre en 6ème en septembre, l'accueil de correspondant est au programme!
Répondre
M
c'est une chance :-)
M
J'aimerai bien que le collège de mes ados proposent des échanges comme ça mais rien de rien ...
A titre personnel, j'avais pleins de correspondants du monde entier quand j'étais ado et même si je ne suis jamais allée à l'île Maurice, en Egypte, dans le Minnesota ou en Indonésie, c'était une vraie richesse !
Répondre
M
et comment tu les trouvais tes correspondants Anabel ?