Dans ma tête ça dit non

Publié le par Maman@home, blog de maman

Crédit Photo : http://www.phobie-alimentaire.fr/comprendre-la-maladie/chez-les-anglais/

Crédit Photo : http://www.phobie-alimentaire.fr/comprendre-la-maladie/chez-les-anglais/

J'ai déjà parlé ici des problèmes alimentaires de Petit Loulou, bientôt 7 ans. Il a très vite refusé de prendre son biberon, nous avons dû le remplacer par des petits suisses et fromages blanc, il avait à peine 1 an et était le seul à la crèche à ne plus boire de lait. Il a très vite arrêté de manger tous les légumes qu'il mangeait parfaitement bien en purée, que ce soit les miennes ou celles de blédina et nestlé, je crois que ça coincide avec le passage aux morceux vers 2 ans. Et puis il a très vite commencé à être très sélectif dans les fromages.

A deux ans, en terme de légumes, il ne mangeait que de la purée de carottes et des épinards de la marque findus, aucun autre avec des pâtes ou du riz, n'importe quelle viande ou poisson, du fromage de brebis à pâte dure et des fruits simples du type pomme/poire/banane. Basta. Impossible de manger autre chose. Je n'ai jamais compris comment il ne pouvait pas se lasser de manger toujours la même chose.

Depuis ça n'a pas beaucoup évolué, il mange des carottes râpées, c'est la seule chose qui passe en légume cru, toujours pas d'autres légumes cuits que les carottes et les épinards, ma seule méthode pour qu'il mange des légumes est de lui faire manger de la soupe dans laquelle il met beaucoup de fromage râpé, les gratins ne passent pas malgré la béchamel et le fromage. Impossible. Les tartes aux légumes non plus à part une petite part de tarte à la tomate parce qu'il y a du fromage dessus je crois et très peu de tomate.

 

Des épinards mais que de la marque findus ...

 

Les fruits il les mange tous ou presque, pourquoi je ne sais pas ou peut être que ... Il se trouve qu'il est aussi assez fainéant pour manger il aime bien qu'on lui donne encore parfois. Lété je fais beaucoup de salades de fruits je me souviens d'une fois, il y a 2-3 ans, où j'ai commencé par lui donner et on a joué il avait les yeux fermés et devait reconnaitre les fruits que je lui mettais en bouche... Petit à petit, jour après jour, on a continué ce jeu il a mangé de nouveaux fruits mangue, ananas, kiwi, sans toujours en être conscient. Il appréciait chacune des bouchées mais n'aimait pas quand je lui avouais qu'il avait mangé du kiwi par exemple "ah non ça j'aime pas" et pourtant ...

Ce qu'il adore mon loulou ce sont les pâtes, à la sauce carbonnara ou crème & râpé, ce sont ses préférées, à la bolognaise ça passe mais il ne faut pas qu'il trouve ne serait ce qu'un mini morceau de peau de tomate. Il y a peu de temps encore il mettait de côté les petits morceaux de persil ou de basilic trouvés ça et là dans les plats. C'était fou de le voir minutieusement trier du bout de sa fourchette ces trucs minuscules en plissant le nez de dégoût. aujourd'hui le persil ça passe et même la ciboulette dans les omelettes.

Chaque soir quand il descend pour manger il demande "qu'est ec qu'on mange?", "je mange des pâtes?" il a toujours peur que je réponde non, il s'inquiète de savoir ce qu'on va lui mettre dans son assiette. Alors que dans 90% des cas je lui fais des pâtes ou du riz pour qu'il mange quelque chose, même si j'accompagne avec des carottes cuites en bouillon, ou râpées en entrée. Et oui toujours la même chose quasiment. Et il ne s'en lasse pas. Du coup on axe à fond sur les fruits on se dit que c'est toujours ça.

 

Qu'est ce qu'on mange ?

 

Nous avons bien tenté de ne pas lui faire de plat à part, de partir du principe que s'il n'aime pas ce qu'il y a il ne mange pas, sans s'enerver et hop on passe au fromage et au fruit. Ca ne le dérangeait pas. Manger il s'en fiche. Moi plus j'avoue mais bon il fallait tenter, histoire qu'en effet il ne se sente pas maitre à bord et qu'il sache qui commande. Je schématise bien sûr mais c'est un peu l'idée. Qu'on arrête cet espèce de chantage. Ca n'a pas duré car nous avons comemncé son traitement en hormone de croissance peu de temsp après et l'endocrino nous a dit de ne pas tout commencer en même temps.

On a donc repris les pâtes, le riz, la semoule, le boulgour, les patates rissolées, la purée, les frites de temps en temps, les tartes à la tomate, les croques monsieur le mercredi midi et il dévore, il nous a dit il y a peu "j'adore manger maintenant". Comment voulez vous que je me remette à ne pas lui faire un plat à part avec ça ? Oui je sais je suis faible, oui je sais c'est lui qui gagne mais je m'en fiche un peu là, ce que je veux c'est qu'il grandisse (grâce aux piqûres il a pris 2 cm en 2 mois) et qu'il grossisse car il n'a que la peau sur les os.

Par contre on a un deal, il doit de temps en temps goûter un nouvel aliment ou un truc qu'il n'aime à priori pas, la diététicienne rencontrée à l'hôpital lors de ses tests (déficit hormone croissance) nous a expliqué qu'on pouvait changer de goût jusqu'à 20 ans alors on tente régulièrement. Un mini bout d'avocat, un grain de maîs, un bout de gratin de courgettes et ça commence toujours de la même façon "ah non ça j'aime pas c'est le seul truc que je veux vraiment pas goûter"... tu parles, le seul truc bien sûr ... Il se met à pleurer, il se recule c'est terrible de voir à quel point ça lui coûte alors que ça prend deux minutes, il prépare un verre d'eau et un morceau de pain.

 

Ce que je veux c'est qu'il grandisse et grossisse...

 

Ca a parfois pris des proportions terribles, à le faire sortir de table tant on en avait marre de ce cirque, à le disputer et puis on a dit stop ça devait un véritable enfer, c'était en septembre dernier. Depuis on lui explique que de toute façon il devra goûter alors autant faire vite et simple sans chichi hop on passe à autre chose tout le monde est content. Pas sûre que ça serve à grand chose en terme de découverte mais apparemment c'est bien qu'il sache qu'on lâche pas l'affaire. que les chefs c'est nous. Mouai.

Il y a deux jours il m'a dit quelque chose qui m'a retourné la tête, de là à penser qu'il l'a fait exprès certains diront qu'il n'y a qu'un pas mais je m'en fiche, je préfère risquer de me faire avoir que de continuer dans cette voie là ... Il m'a dit en pleurant avec cette petite tête apeurée "ça dit non dans ma tête" je voudrais bien te dire oui mais j'y arrive pas. J'ai cédé. J'ai eu mal pour lui, j'ai ressenti sa douleur. Virtuelle pour certains sans doute mais pas pour moi. Je l'ai vraiment senti mal mon Petit Loulou. Je crois d'ailleurs que c'était la première fois que je prenais conscience de sa "souffrance".

Il a peur de goûter, peur que ça le fasse vomir, ce sont ses mots, il n'aime pas non plus garder dans son assiette des aliments qu'il ne souhaite pas manger, mettre de côté ça ne suffit pas il faut que ça disparaisse de son assiette, ça le perturbe... Toujours est il que cette phrase a fait tilt en moi et même si nous y avions déjà songé puis abandonné l'idée tant il y a à déjà à faire avec les rdv médicaux de Petit Ado et cette histoire de piqûres et de précocité je souhaite qu'il rencontre une psy rapidement qui pourra l'aider à faire face à ce problème. L'alimentation sélective on sait tous que c'est une phase classique chez les jeunes enfants mais là ça persiste et Petit Loulou a déjà un problème de croissance à gérer. Ce n'est pas une vie d'avoir la trouille de ce qu'il y a dans notre assiette tout de même!

 

 

 

Publié dans Nos bambins

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

LaetiM 26/01/2016 21:20

Bonjour!
Quel courage Vous avez car acceptez,comprendre la souffrance de l'enfant,n'est pas faiblesse ou céder à ses caprices,comme on veut nous le faire croire!
Un de mes fils ne mangeait que des céréales (riz,blé,orge,quinoa), de temps en temps des épinards ou haricots verts,un peu de yaourts ou de fromage deux repas par jour : matin et goûter jusqu'à l'âge de 15 ans : je lui faisais d'autres propositions mais n'insistais pas : il grandissait,sans être malade,c'est tout ce qui comptait.
Un autre dès la naissance prenait 500g d'un coup puis ne grossissait pas pendant un ou deux mois : ce qu'on a pu me faire culpabiliser à cause de cela! Heureusement une de mes belle-soeurs m'a dit "écoute, ton enfant grandit et n'est pas malade alors le poids, ce n'est pas grave" et à 23 ans c'est un garçon qui va bien et qui continue ainsi!
Avec les progrès de la physique quantique et les travaux tels que ceux du Docteur Masaru Emoto, on réalise que l'intention compte énormément et que nous influençons sur la matière.
Vous êtes sa mère, sa Maman, Vous savez mieux que quiconque qui est Votre enfant et si lui faire des repas rien que pour lui est ce qui vous parait juste,SUIVEZ VOTRE INSTINCT: c'est de l'Amour, VOTRE AMOUR que Vous lui donnez à manger et c'est ça qui va l'aider avant tout.
L'Acceptation de ce qui est vécu est ce qui compte.Nous sommes tous différents.
J'ai une cousine qui ne met jamais de sauce dans ses aliments : elle la prend à part, après avoir mangé la viande et les légumes, une autre qui prend un café le matin et lave sa tasse pour en prendre un autre, un de mes enfants adore manger des saucisses genre hot dog toute crue, sa soeur et lui aiment manger des pommes de terre crues avec la peau...
Ma philosophie est de ne pas bloquer,tout simplement, de ne pas mettre de souffrance où il n'y a pas lieu d'en mettre.
J'ai vu qu'il Vous est conseillé d'aller voir une orthophoniste : si cela doit Vous rassurer, apporter éventuellement une réponse, allez-y.
Et puis zut!LA PEUR FAIT PARTIE DE LA VIE! c'est normal d'avoir peur! Mais qui doit vivre sa vie : la peur ou lui? C'est cela qu'il faut mettre en perspective :" C'est bien d'avoir peur mon chéri, la peur nous protège : elle nous fait nous mettre à l'abri quand il y a le feu,elle nous empêche de tomber du haut d'un immeuble, mais parfois aussi elle nous teste pour savoir jusqu'où elle peut nous contrôler, des fois elle se trompe et elle croit voir du danger où il n'y en a pas, comme avec la nourriture..."

L'Acceptation d'une situation nous permet de ne plus nous focaliser sur le "problème", ne plus tourner les pensées"restrictives" centrées sur... Du coup, les solutions se posent (et non s'imposent) d'elles-mêmes.
Nous sommes tous différents et merci car c'est ce qui fait la richesse de l'Humain et Vous Aimez Votre enfant non pas malgré mais AVEC ses différences, c'est tout ce qui compte...

Aimez-Vous,tous les trois,dans cette situation,acceptez ce que Vous vivez,sans jugement,sans culpabilité,admirez les solutions que Vous mettez en place (Vous faites des repas différents en un quand même! c'est de la préparation),Vous allez grandir ensemble, c'est l'avantage de devenir parent!

Bien à Vous!

Laetitia M.

LaetiM 28/01/2016 16:46

Bonjour!
A Votre service chère Dame!
Mon mangeur de céréales a 19 ans, cela fait 4 ans qu'il mange "comme tout le monde".
Il est vrai que quand il a été ado, je me suis dit "mais l'apport sera t-il suffisant pour sa croissance?" alors je l'ai emmené voir une diététicienne réputée qui l'a fortement sermonné (pour ne pas dire en....lé), le culpabilisant à fond.
Quand nous en sommes sortis, j'ai rassuré mon fils en lui disant de continuer à s'écouter.
Le déficit en hormones de croissance de Votre Loustic est traité autrement, d'après ce que j'ai lu sur Votre blog, c'est ainsi pour le moment donc Vous avez le choix entre continuer à culpabiliser ou continuer à Vous écouter.
L'intention mise dans le fait de faire des piqûres d'hormones (Amour et non peur,soulagement et non culpabilité)comme Vous le faites change tout!
Tant pis s'il ne mange pas à la cantine, si quand il rentre à la maison il peut se servir dans le frigo!(un des commentaires en parle il me semble)
Je Vous invite à regarder cette video :https://www.youtube.com/watch?v=Qvh_FWvxtlw
sur le pouvoir du subconscient vu par un scientifique.
Parlez à Votre fils de la Peur, comme je Vous en ai parlé,les Vôtres (celles du Papa ,de la Maman) y compris (peur des souris, peur de quoi que ce soit, ce peut être une peur enfantine que Vous avez dépassée) riez- en ensemble!
Vous pouvez accepter Votre peur quant à sa taille,allez voir les témoignages de personnes atteintes de nanisme!
C'est amusant que Vous parliez de cela car j'ai vu une émission (tous différents) sur les deux personnes les plus petites du monde (frère et soeur)(je viens de trouver un article :http://www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolite/article/detail/1321813/2011/09/20/Avec-68-5-cm-Brigitte-est-la-plus-petite-du-monde-video.dhtml)
Cela peut Vous aider à dédramatiser et à rire de Votre inquiétude!
Personnellement, je trouve qu'il est dommage d'avoir une phobie, quelle qu'elle soit. Le fait que ce soit de manger, de sortir,...et en même temps je trouve super les expériences de vie quelles qu'elles soient : elles nous aident à faire le tri dans notre façon de vivre la vie, bizarrement, elles peuvent nous permettre de la rendre plus légère en relativisant les vécus personnels. Je ne parle pas de comparer avec les autres,ça je trouve que ce n'est pas aidant...
Connaissez-Vous les conférences TedX? Je les trouve sympas, c'est sur tous les sujets. Je Vous invite à regarder ce lien :https://www.youtube.com/watch?v=ksB80XYiYzI (Ca donnerait quoi si on prenait des cours de cerveau?)
(...) alors j'en ai tiré 2 idées :
1)on ne sait pas comment fonctionne notre cerveau et évidemment nos parents,nos enseignants(note de moi et toute personne en général) veulent bien faire mais il n'ont pas les moyens de faire bien
2)si on n'apprend pas à contrôler notre cerveau, c'est lui qui nous contrôle
Je Vous préviens Vous risquez de rire (c'est ce que j'aime dans ces courtes conférences de TedX on rit et on s'instruit)
Et si Vous ne devez en regarder qu'une, une video de deux minutes et quelques Nick Vujicic,homme sans bras ni jambes mais quel humain!https://www.youtube.com/watch?v=E_k4d0x_lEk
Nous avons du mal à écouter notre coeur,toute la société sait toujours mieux que nous,notre cerveau sait mieux que nous, voilà ce que nous nous disons.Mais nous nous trompons. Même les émissions (E=M6,nous ne sommes pas que des cobayes,émissions scientifiques,médicales)sur le cerveau nous le disent : notre cerveau nous trompe. C'est son job en quelque sorte.
Une courte video (moins d'une minute) extraite de vice-versa,dessin animé à regarder avec les enfants :https://www.youtube.com/watch?v=lWIR3qPisPg quand la petite doit prendre des brocolis pour la 1ère fois et que dégoût fait son apparition!(rires)
Nous avons bien aimé ce dessin animé sur les émotions et leur représentation dans notre cerveau.
Je ne vais pas toujours sur internet mais je regarde mes mails tous les jours(je vis en Guadeloupe à 8000 km de la famille) aussi si Vous voulez me contacter, ce serait sympa de le faire par mail!
MERCI pour tout ce que Vous apportez par Vos témoignages,Votre Courage,Votre détermination,Votre Volonté...
Et surtout pensez à cela : on ne peut pas toujours être au top! Ou comme je le dis : il faut des vallées pour mettre en valeur les montagnes!
Je Vous embrasse!

Laetitia

Maman@home, blog de maman 26/01/2016 21:28

Merci pour ce joli commentaire très positif et déculpabilisant Laetitia, vous avez raison sur le l'ensemble, la seule chose qui m'empêche d'accepter mon fils comme il est, avec cette différence là c'est qu'il a un déficit en hormone de croissance et que la diététicienne de l'hôpital nous a clairement dit qu'il fallait qu'il mange, plus et mieux, s'il n'avait pas ce problème là je pense que j'accepterais bien mieux sa façon de s'alimenter. D'autre part la peur est naturelle bien sûr, je suis totalement d'accord avec vous mais avoir peur de ce qu'il y a dans notre assiette c'est tellement dommage, du coup il mange très peu à la cantine car tout est mis en même temps dans l'assiette contrairement à la maison où il peut mettre un aliment après l'autre. Vous ne dites pas où en est votre fils de 15 ans, mange t-il d'avantage de choses aujourd'hui ? Encore merci pour votre commentaire.

Annie 24/01/2016 09:23

Bonjour,
J'ai bientôt 60 ans et je me suis reconnue dans la description des problèmes d'alimentation de votre fils.
Si cela peut vous rassurer je n'ai aucune carence et j'ai même beaucoup moins de problemes de poids que les autres femmes.. J'ai un petit peu évolué en rajoutant des haricots verts (vers 40 ans) et j'essaie de diversifier un peu plus mais depuis peu. Mes enfants ne me ressemblent pas mais mon petit fils de 7 ans a le même comportement vis à vis de la nourriture. Peut être est ce héréditaire ? Je suis preneuse de toute information qui m'aiderait à me comprendre et surtout à aider mon petit fils... Félicitations pour votre compréhension et votre patiente qui seront une grande aide pour surmonter ce "petit" problème...

Maman@home, blog de maman 24/01/2016 10:36

Bonjour Annie, vous ne mangez donc quasiment aucun légumes c'est ça ?

Caro 24/01/2016 01:01

Bonjour,

Avez vous consulté une orthophoniste, comme conseillé il y a 2 mois sur un post precedent?
Une orthophoniste vous avait en effet conseillé de consulter pour une eventuelle dysoralite sensorielle. ...

Marion 24/01/2016 00:27

Bonjour,
Je viens de lire ton article avec beaucoup d'intérêt. Je me demandais si l'on t'avait déjà conseillé de consulter un/une orthophoniste pour les problèmes d'alimentation de ton fils? Car la sélectivité alimentaire, le refus du biberon tôt et maintenant de certains morceaux me font penser éventuellement à ça. Bonne soirée et courage

audrey 24/01/2016 00:26

consultez une orthophoniste... c'est un trouble de l'oralité alimentaire