Les relations fraternelles

Publié le par Maman@home, blog de maman à la maison

 
Image 1-copie-4Quand je vois mes fils jouer ensemble je suis émue. Emue par tant de complicité et d'amour entre eux, je ne peux m'empêcher de penser à ma propre relation avec mon frère que je n'aimais pas. C'est terrible de dire ça je le sais mais je crois que c'est le mot, ce n'était pas de l'indifférence c'était un désamour. J'imagine que je ne voulais pas qu'il soit là, il est arrivé quand j'avais 5 ans et j'étais bien toute seule avec mes parents, je me régalais, je crois que je n'ai pas accepté son arrivée. Je ne vois pas trop d'autres explications car il n'a rien fait pour que je ressente cela. Peut être est ce dû à un manque de préparation de la part de mes parents, à l'époque on n'était pas fortiche en psychologie ou tout simplement ma faute, une grosse part d'égoîsme, une envie de rester la seule enfant de mes parents, impossible de savoir. Problème non résolu de mon côté. Mais toujours est il que nos relations étaient houleuses, je ne voulais pas jouer avec lui, me disputais sans arrêt, l'envoyais bouler, je m'amusais à lui faire peur, ça a même été loin puisque j'en suis arrivée à lui casser une guitare sur la tête, rassurez vous aucune blessure à la clé sinon dans son for intérieur. Comment imaginer la peine que j'ai pu lui infliger lui qui m'aimait tant. Je n'ai jamais compris pourquoi d'ailleurs avec tout le mal que j'ai pu lui faire. Pauvre Image 1pépère.
En grandissant nous avons continué à garder des relations assez distantes, sous le même toit et même une fois que je suis partie de la maison. Je ne le comprenais pas, nous n'avions rien qui nous rapprochait, aucun intérêt commun, RIEN. Alors quand je vois mon grand s'occuper de son petit frère avec amour et tendresse ça me touche, c'est tout ce que je n'ai pas été capable de faire avec le mien, je le trouve tellement gentil et patient malgré cette différence d'âge de six ans et demi. Il est protecteur, n'aime pas quand je le dispute, alors que moi je me "délectais" des fois où il se faisait gronder, une vraie vilaine grande soeur en quelque sorte, du genre des demi soeurs de Cendrillon. Je crois que je n'aurais pas supporté que ce soit pareil entre mes deux fils, quelle horreur de voir ses enfants ne pas s'aimer. Et puis avec le temps nous nous sommes rapprochés, je l'ai invité chez moi quand nous habitions Paris plusieurs fois,  lui pareil. Je me suis excusée pour tout ce mal causé, il a pardonné, j'ai été là dans les moments durs de sa vie. Je l'ai par contre toujours admiré parce que c'est une personne très intelligente et cultivée, qui s'intéresse à beaucoup de choses, les conversations avec lui sont toujours riches et drôles car il l'est beaucoup aussi. Aujourd'hui je peux dire que je l'aime, ce n'est certes pas une personne que j'aurais choisi en tant qu'ami et je pense qu'il en va de même pour lui, puisque nous n'avons que très peu de choses en commun mais je l'aime et j'apprécie de le voir. Pas si évidentes que ça les relations d'amour entre frère et soeur, bien que je n'ai jamais rencontré personne ne partageant ce sentiment là ...
 
Et de votre côté, ça s'est passé comment ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Débats

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

MissBrownie 11/02/2011 16:03



Avec ma soeur, il y a eu des tensions à l'adolescence, une sorte de rivalité mais malgré tout, nous nous sommes toujours adorées!


Avec mon frère, c'est plus compliqué... 10 ans d'écart... et nous n'arrivons pas à communiquer



Maman@home, blog de maman à la maison 12/02/2011 11:39



Voilà c'est ça qui a été difficile pour nous aussi malgré nos 5 petites années...



Faustine 11/02/2011 14:48



Nous avons 6 ans et demi d'écart, comme pour tes loulous. Mon frère est le plus grand. Il m'a souvent protégée quand j'étais petite et je l'ai souvent fait chier quand j'étais en age de le faire.
Mon frère est quelqu'un de très patient, du coup, il à souvent pris pour lui. Le truc c'est que quand mes parents ont divorcé, lui est parti avec mon père à l'age de 17 ans et moi j'ai fais mon
adolescence toute seule, alors que c'est là où j'aurai eu besoin de lui. Bien sur qu'on se voyait, mais pas souvent. Et puis maintenant, nous habitons la même ville (enfin, plus pour très
longtemps) et nous nous sommes rapprochés pour parler de choses adultes. Je sais que c'est vers lui que je me tournais quand j'avais des soucis avec mes copains à l'époque...



Maman@home, blog de maman à la maison 12/02/2011 11:40



Les liens du sang ça reste fort je crois oui ...



Maria 10/02/2011 21:14



c'est top quand ça c'est passe bien, entre ma grande et ses frères, ce très different, surement a cause de la difference d'âge, avec le petit est un amour,une grande (maman) avec Vivi est une
vrai peste, mais ils arrivent par fois a faire des choes ensembles tranquillement!!uf! pas tout est perdue!



Maman@home, blog de maman à la maison 12/02/2011 11:53



Non à force de discussions je pense qu'on peut arranger les choses et ebaucoup d'ouverture d'esprit aussi



petite maman 10/02/2011 20:28



moi j'ai 2 grands frères, de 7 et 9 ans de plus que moi. en fait ce sont des demi-frères, mais pour moi, ça ne compte pas. j'étais leur petite soeur, ils m'ont choyée, protégée. je me suis
toujouts mieux entendue avec le plus jeune, plus sensible, peut-être qu'on partageais plus de choses. aujourd'hui encore, on ne se parle pas, on se comprend, c'est tout. il a tjrs été là pour
moi, je l'admire et je l'aime.
avec le plus grand, ça a tjrs été plus compliqué mm s'il m'adorait. il n'a jamais accepté le divorce de ses parents et le remariage de ma mère, il était le mauvais garçon, l'enfant terrible que
les instits redoutaient. il était l'ado difficile, touchant à tout, tombant dans la drogue. il était celui que ma mère a tenté de protéger et à réussi à le sortir de ses dérives. ilest celui
qui a un caractère trop tranché, celui dont je suis à l'opposé et dont je ne supporte pas les provocations, la façon de penser, les idées. celui que j'aime malgré tout pcq c mon frère, celui
dont on va fêter les 40 ans et je n'en reviens toujours pas !


mes frères son très différents, je les aime, l'un pcq c mon frère, l'autre pcq j'apprécie tout de lui ! nous sommes tout les 3 très différents, pas si proches que ça, mais nos rencontres sont
tjrs remplie d'amour, et je crois que c le plus important !


mes filles ont 2 ans d'écart, c'était un choix délibéré pcq je voulais des enfants proches en âge, car ça m'a manqué je rêvais d'une omplicité entre mes enfants, et de les voir jouer ensemble, se
manquer, se réclamer, se chamailler avoir besoin l'une de l'autre, me remplie de joie. je suis comblée à chaque fois que je les regarde!!


 



Maman@home, blog de maman à la maison 12/02/2011 11:54



Quelle jolie histoire ...



Anne-Laure 10/02/2011 20:22



J'étais l'ainée. Mon premier frère est arrivé quand j'avais 22 mois et les 2 suivants (des jum's) sont arrivés quand j'avais 4 ans. Autant dire que je n'ai jamais vraiment connu l'ambiance "fille
unique". Je les ai tout de suite adoré, une "petite maman". Je les aime encore toujours très fort. Ce sont les hommes de ma vie, tous les 3. Ils ont des caractères très très différents mais se
complètent et je n'en préfère pas un plus que l'autre. Nous sommes une fratrie soudée et j'espère qu'il en sera de même pour mes enfants !


J'ai trouvé ton article très émouvant !



Maman@home, blog de maman à la maison 12/02/2011 11:54



Moi aussi je leur souhaite de rester soudés c'est tellement beau une relation forte comme ça