Maman j'arrête pas de penser à papa

Publié le par Maman@home, blog de maman

Maman j'arrête pas de penser à papa

Combien de fois j'ai pu entendre cela depuis que le papa de Petit Chou est décédé en décembre dernier. Le soir une fois couché, après avoir essayé de s'endormir, parfois après 30mn d'autres fois après 1heure. "Maman je n'arrive pas à m'endormir, je n'arrête pas de penser à papa, comment je peux faire ?" Et il n'y a rien à faire sinon accepter ses pensées, c'est comme s'il avait envie d'oublier, de l'oublier juste le temps de l'endormissement parce qu'il est fatigué et qu'il en a marre de tourner et cogiter.

Alors on se faisait un gros câlin, je le laissais s'épancher un peu ou pleurer quelques fois même, je lui racontais un truc rigolo pour lui changer les idées ou je tentais une grimace, parfois ça marchait bien et puis d'autres non. Alors le câlin durait plus longtemps. Le pédopsy m'avait conseillé de l'accompagner dans son sommeil. On a même tenté quelques exercices de sophrologie allongés tous les deux et de l'homéoptahie.

Aujourd'hui cela fait un peu plus de 5 mois que son papa est mort et il arrive mieux à s'endormir. Etonnement il a fallu que je coupe ce petit lien que nous avions le soir. Il s'installait dans une espèce de confort-inconfortable à terme, il n'y avait jamais vraiment de fin, il se couchait de plus en plus tard. Alors oui j'ai été présente, à l'écoute et j'ai tenté cette méthode et peut être que c'est ce qui a facilité la phase d'après, je ne le saurai jamais, toujours est il que j'aurais été incapable de faire autrement pendant ces longs mois.

Impossible de le laisser seul face à ses angoisses, de l'entendre pleurer et de ne pas être là, de ne pas accepter qu'il revienne jusqu'à 4-5 fois vers moi parce qu'il n'arrivait pas à dormir, même si cela m'étouffait. J'aurais eu l'impression de l'abandonner. Pourtant au final c'est ce que j'ai fait, pas l'abandonner mais supprimer cet accompagnement qui ne servait à rien. "Avec lui ça ne marche pas" m'a dit son pédopsy, alors nous lui avons expliqué avec chéri-chéri que c'était désormais fini, qu'il n'y aurait plus qu'un bisou-bonne nuit et basta. Et bien figurez vous que ça lui a permis de mieux s'endormir, il avait apparemment besoin de couper cet espèce de cordon, le fait que nous soyons fermes mais toujours rassurants l'a calmé.

Avec les meilleurs intentions du monde on ne fait pas toujours juste, parfois il faut faire l'inverse de ce qu'on croit bon pour eux... pas facile tout ça... le mieux c'est d'y aller à tâton, d'essayer et surtout surtout d'être à l'écoute il me semble...

 

 

Publié dans Nos bambins

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Selky 27/05/2014 09:54

comme ça doit être difficile, de pas savoir quoi/comment l'apaiser au mieux...
Déjà qu'en "temps normal", calmes leurs angoisses peut s'avérer si dur... Alors avec l'absence d'un papa à gérer, j'imagine même pas... Vous arrivez bien tous ensemble, à tâtons, ptet, mais bon l'essentiel c'est de trouver des Minisolutions !! Et les pédopsys sont de très bons conseils !!
Bisouilles

Virginie 26/05/2014 22:06

Désolée pour le gros mot mais ...putain que c'est dur d'élever un enfant, et d'autant plus quand on fait face au décès d'un des parents. Je t'en ai parlé, j'ai vécu ça moi aussi, la mort de mon père étant ado. C'est dur, très dur. J'en ai un peu voulu à ma mère de ne pas trop me câliner, j'avais besoin de ses bras pour m'envelopper, mais elle ne l'a pas fait. Aujourd'hui avec le recul et la maturité je me dis qu'elle a fait de son mieux, et qu'elle m'a entouré à sa façon. Tu fais au mieux, c'est certain.
Bon courage !!!!!!!
Et mille ondes positives vers vous.
Virginie

Maman@home, blog de maman 27/05/2014 09:07

T'es adorable Virginie et t'as carrément raison putain c'que c'est difficile même sans complications comme le décès... on y va à tatons on s'adapte on essaye pfff mais on fait ce qu'on imagine être le mieux après on s'en prendra dans la figure c'est le jeu ;-)

Nelly 23/05/2014 17:58

Oui mais le "juste bisou-bonne nuit et basta" n'aurait peut-être pas suffi les premières semaines, ça marche là parce que le temps a passé... mais c'est vrai que de toute façon dans ces situations il faut y aller à tâtons, une bonne solution pour X sera mauvaise pour Y, et une solution peut ne pas fonctionner à un temps donné et marcher qques tps après...
En tout cas bon courage pour remonter la pente.

Maman@home, blog de maman 24/05/2014 10:16

C'est bien possible oui, de toute façon je n'aurais pas pu lui donner simplement le bisou-bonne nuit j'aurais eu vraiment l'impression de ne pas être là pour lui, ça aurait été trop dur.

lily 23/05/2014 13:16

l'aide d'un pedopsy est très utile dans certains cas, j'aurais fait tout comme toi. Je pense sincèrement que tu as tout bien fait, que tu es une bonne maman et que tu gère bien la crise.

Maman@home, blog de maman 23/05/2014 17:55

Et moi Lily je pense que tu es juste adorable de me dire tout ça ;-)

Hortense 23/05/2014 12:08

Tu as été suffisamment présente pour qu'il sache que tu es bien là pour lui, il a trouvé la clef grâce vous :) Bravo :)

Maman@home, blog de maman 24/05/2014 10:17

Merci de tes bons mots ;-)

Hortense 23/05/2014 18:37

J'en suis certaine, il est bien sécurisé et équilibré :)

Maman@home, blog de maman 23/05/2014 17:56

Oui je me dis qu'il a peut être été capable de "me lâcher" aussi facilement du fait de tout ce qu'il y a eu avant...