Un lien étroit avec l'enseignant

Publié le par Maman@home, blog de maman

 

main-dans-la-main.JPGL’enfant atteint de TDAH est VICTIME de ses troubles, il subit sans pouvoir contrôler quoi que ce soit : il a besoin d’aide, qu'on le comprenne en prenant son trouble au sérieux. Il ne s'agit pas d'un enfant bavard ou d'un perturbateur, ce que peuvent malheureusement croire certains enseignants, le problème est plus complexe, il faut bien intégrer cet état de fait pour agir en conséquence. Dans le cas contraire on peut très rapidement arriver à une dégradation de l'apprentissage et une situation de conflit permanente. Et là tout le monde y perdra. Nous l'avons bien compris.
Il n'y a malheureusement pas de rééducation à proprement parler, mais des moyens existent pour lutter contre ce trouble : inhiber les facteurs distracteurs, l'impulsivité, favoriser cette attention qui fait tant défaut. L'idée étant d'en parler au plus tôt à l'école, une fois que le diagnostic a été posé et que les parents se sentent prêt à aborder le sujet de façon constructive avec l'enseignant pour l'aider à comprendre et appréhender ce trouble. Ce n'est que de cette façon que l'enfant pourra être accompagné de façon adaptée. Nous devons, nous parents apporter des solutions car les enseignants sont très mal informés. C'est pourquoi je me suis documentée, j'ai cogité encore et encore pour arriver à établir une sorte de liste, non exhaustive  évidemment, qui pourrait guider son enseignante qui est très ouverte et de bonne volonté. Quelques solutions par exemple...

1- Mettre en place une sorte de "partenariat" parents-instituteur, travailler ensemble de façon à créer une structure qui fonctionne avec notre enfant, l'orienter, le guider si besoin est. Echanger de manière régulière et souligner les comportements positifs.
2- Lui faire comprendre que la classe doit être un milieu favorable et non handicapant pour notre enfant : établir des routines, le faire s'asseoir près de l'instituteur, loin d'une fenêtre par exemple de façon à éviter les distractions. Ne pas hésiter à le complimenter sur son travail et éviter les comportements négatifs à son égard ou bien le faire de façon discrète en plaçant une main sur son épaule par exemple, un code qu'ils pourront établir ensemble au préalable. Confier à l'enfant des tâches qui le responsabilisent mais qui lui permettent aussi de bouger comme effacer le tableau, ranger le matériel...
3- Lui expliquer combien il est difficile pour notre enfant de rester concentré longtemps sur une même tâche, lui demander de fractionner les activités en travaux plus courts, et procéder de la même façon pour devoirs. Il est plus facile de diviser en petites étapes le travail.
4- Lui dire à quel point il est important de montrer à notre enfant qu'il croit en lui, qu'il puisse ressentir son soutien et prendre conscience de ses forces et ses talents. Tâcher de lui donner de l'espoir pour éviter le "de toute façon je n'y arriverais jamais".
5- Lui rappeler qu'il faut également se soucier des émotions qui accompagnent le processus d'apprentissage : de la stimulation, de l'encouragement, des félicitations, les enfants atteint de TDAH sont sensibles, très sensibles, ils ont besoin d'être rassurés et qu'on mette en relief leur réussite. Ils en sortent grandis.

Autant de choses qui peuvent aider et améliorer les relations entre tout le monde et celle de notre enfant avant tout. C'est pourquoi lors du rendez-vous que nous avons eu avec l'institutrice mardi dernier je lui ai soumis mes idées qu'elle a très bien reçues et qu'elle a déjà commencé à mettre en place. Elle était même soulagée il me semble de savoir qu'elle pouvait compter sur nous et la réciproque est vraie forcément.

 

On va y arriver. Tout le monde est prêt et motivé, pourquoi en serait il autrement ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Nos bambins

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

ladybutterfly 26/11/2010 19:43



J'espere que tu trouvera de bonne maitresses sur le parcours de ton fils, pour que ccela se passe au mieux !!



Maman@home, blog de maman 26/11/2010 20:28



Moi aussi et je sais qu'elles ne sont ps toutes comem celle de cette année



AurelieC 25/11/2010 20:22



Félicitations! Tu as l'âme d'une guerrière. A peine le verdict tombé, tu as déjà mis au poit tout un nouveau système pour aider ton fils à se sentir mieux et à bien apprendre à l'école. Je suis
épâtée! Bravo et continue comme cela. Il a de la chance ton poussin d'avoir une maman comme toi!



Maman@home, blog de maman 26/11/2010 12:09



L'âme d'une guerrière WAHOU !!! Merci de ton soutien en tout cas !



Nelly 25/11/2010 18:26



Effectivement, c'est tjrs un soulagement d'avoir des réponses aux questions que l'on se pose et surtout qd on nous dire comment agir qd on est face à une difficulté... Je prends note de tt ce que
tu écris car je ne connaissais pas tt, comme la main sur l'épaule par exemple...



Maman@home, blog de maman 26/11/2010 12:11



Elle a testé le regard noir profond droit dans les yeux et il a compris



sparkle 25/11/2010 17:07



C'est une bonne chose et j'espère que ça se passera comme ça pendant toute sa scolarité. Il fait un sport??? 



Maman@home, blog de maman 26/11/2010 12:16



Oui de la natation le mercredi



fleur des champs 25/11/2010 14:33



Et pour sur que vous allez y arriver! Génial que son instit réagisse comme ca!


Ca parait des choses si simples à faire (et que beaucoup ne feraient pas....)


Je suis sure que ton grand sera changé à la fin de cette année scolaire et que tout celà ne sera qu'un mauvais souvenir!



Maman@home, blog de maman 26/11/2010 12:19



Oh que non ce ne sera pa sterminé, ce sera comme ça chaque année mais au bout d'un moment on sera rodé