Faisons le point ... TDAH

Publié le par Maman@home, blog de maman à la maison

 

Photo1122.jpg

 

Un petit retour en arrière 

Il y a quelques mois j'abordais ce sujet puisque Petit Chou avait été diagnostiqué dans ce sens en octobre dernier. Deux neuro-pédiatres en étaient arrivé à cette conclusion. J'avais reçu un sacré coup de massue sur la tête mais après l'effet de surprise qui vous casse les pattes j'étais remontée à bloc pour en apprendre plus à ce sujet et me faire ma propre idée. J'avais rencontré un pédiatre spécialiste grâce à l'émission des maternelles sur France 5 puis 2 psychologues et enfin 2 pedo psychiatres. Tout va par 2 chez les spécialistes avec moi, j'aime bien contre balancer les avis, il me semble que c'est utile pour faire la part des choses. On a un peu entendu tout et son contraire pendant cette période de doute et de questionnement.


Pas simple de faire le tri quand on est de simples parents totalement néophytes et de ce fait complètement démunis face à ce type de trouble. D'autant plus que l'un des psychologues après avoir fait un bilan sur 4 séances nous avait dressé un tableau assez flippant fin décembre, que j'ai reçu comme étant limite alarmiste : enfant qui pense que l'arrivée d'un bébé fout en l'air le couple, inquiet pour son petit frère parce qu'il arrive bientôt à 3 ans, l'âge auquel ses parents se sont séparés, se sent responsable du bonheur de son père, porte la responsabilité de sa "tristesse" blablabla. Forcément quand on sort d'un rendez vous comme ça on a mal et on culpabilise il faut bien l'avouer. Nous sommes responsables du bonheur et du bien être de nos enfants. Nous avons donc décidé de continuer les consultations mais auprès de pédo-psy.

Photo1122

Rencontre avec les pédo-psy
Le premier, rencontré en janvier, n'a pas jugé nécessaire que Petit Chou soit suivi; pour elle il n'avait aucun problème. J'étais atterrée. On nous avait dit tout le contraire. Qu'à cela ne tienne il en a rencontré un second en février qui l'a vu deux fois et bien qu'ayant confirmé le trouble de l'attention nous a clairement fait comprendre qu'il allait bien. Lui qui était sensé avoir de grosses valises à porter. Incompréhensible. A se taper la tête contre les murs.

Cela étant tout ceci s'est produit 4 mois après le tout premier RDV chez le neurologue qui a posé le diagnostique. Entre temps nous avons modifié notre comportement, nous nous sommes adaptés à ces nouvelles données : agitation, prise de paroles sans permission, verbe haut, manque de concentration pendant les devoirs ... et avons été plus tolérant et plus à l'écoute, sachant qu'il ne le faisait pas exprès et qu'il était en quelque sorte victime tout comme nous de tout cela. Nous avons arrêté d'essayer de le raisonner sans cesse puisque c'était inutile et totalement stérile, nous avons mis en place des plages de calme et de pauses quand il était trop speed, nous avons décalé le repas de Petit Loulou le soir pour que le grand soit seul avec nous afin d'être plus au calme ... Et en effet il allait mieux et était beaucoup plus gérable. J'ai retrouvé mon fils et notre complicité.

Photo1122

Changement de direction
De ce fait en me posant la question "est ce que aujourd'hui, aux vues de nos relations et de son comportement j'éprouverais le besoin de consulter quelqu'un si rien n'avait été dit en septembre dernier?" j'ai trouvé la réponse évidente. Nous avons donc arrêté les rendez vous psy dès le moi de février. Il allait bien il fallait arrêter de lui prendre la tête avec tout ça. Et puis lors de notre dernier rendez vous avec son institutrice, avant les vacances de Pâques avec qui nous échangeons beaucoup, nous avons compris qu'il stagnait en classe, qu'il n'arrivait pas à se contenir davantage, que ses efforts étaient réels mais  qu'il était arrivé à son maximum d'après elle. Elle nous a confirmé que pour les évaluations il ne pouvait pas se concentrer au delà d'un certain temps et que certaines matières étaient difficiles pour lui puisqu'elles nécessitaient des étapes, une hiérarchie dans la réflexion, aptitudes qu'il n'avait pas.

Nous avons donc décidé de tester les médicaments. Encore une fois ça me faisait mal de me dire qu'il galérait du fait de ce trouble alors qu'avec un médicament il pourrait être plus posé et se concentrer sans problème comme les autres. Nous avons commencé le traitement mi avril, du concerta et de la ritaline, le concerta permet une diffusion lente durant toute la journée ce qui lui permet de ne les prendre que le matin. Cela fait donc 1 mois. Et résultat des courses nous ne voyons aucun changement dans son comportement à la maison. Rien. Il dit lui même ne pas se sentir différent face aux contrôles ou en classe. La seule chose qui a changé c'est son manque d'appétit et ça c'est dur à voir. Lui qui avait un si bon coup de fourchette. Je trouve tout cela assez perturbant on nous a tant rabaché les oreilles avec ce médicament qui avait soit disant un effet immédiat, en nous précisant que si  on ne voyait rien de différent cela voualit dire qu'il n'était pas atteint de ce trouble. Alors quoi il a les symptômes mais il ne l'est pas ?

Photo1122

Pour terminer

Nous avons décidé de poursuivre jusqu'à la fin du mois et de parler avec son institutrice pour avoir davantage de recul et savoir si elle a constaté un quelconque changement en classe. Puisque pour moi l'intérêt du médicament réside dans le fait qu'il peut simplifier la vie scolaire de mon fils. L'aider à se concentrer et à travailler correctement.

Je sais que mon article est bien long mais j'avais envie de vous faire part des évolutions, en parler au cas où cela concernerait d'autres parents que nous. On manque tellement d'informations quand on est parent, d'informations de personnes concernées surtout... N'hésitez pas à me poser des questions ou me faire part de votre avis.

 

En lire davantage sur le sujet :

- Un p'tit rendez-vous

- Un rendez vous difficile

- Le diagnostic est tombé

- Un lien étroit avec l'enseignant

- L'hyperactivité : l'émission

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cet article a été ♥ sur le TOP FAMILLE de Hellocoton.fr !

Publié dans Nos bambins

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Naturelle 20/05/2011 09:54



Bonjour
J'ai l'impression de lire l'histoire de notre aîné Il est bientôt lycéen mais que de chemin parcouru! Nous avons fait de bonnes rencontres après avoir vu une multitudes de spécialistes
Je suis maintenant dans une association qui aide à gérer le tda avec et sans h  sans médicamentation lourde
Je vous permets de vous communiquer l'adresse de notre blog http://petille.midiblogs.com/

Vous pourrez lire notre newsletter afin de nous connaitre plus En fonction de votre lieu d'habitation nous pourrons peut être vous aider à trouver un médecin spécialisé en
nutrithérapie/micronutrion pour les troubles de comportement ou d'apprentissage.



petite maman 19/05/2011 21:53



je n'ai pas trouvé ça long, mais très intéressant ! je suis bien sur touchée par ton histoire,  et ça me parle ! pas personnelement, mais par mon métier. lire ton cheminement, tes doutes,
tes angoisses, ton questionnement, l'évolution, c'est très enrichissant ! je travaille avec toutes sortes d'enfants différents, nous travaillons avec les parents également, mais pas assez, ou
parfois c'est difficile (voir très difficle parfois) et de lire ton témoignage de maman m'apporte beaucoup !! alors déjà, merci de partager tout ça !!


pour les médicaments, on peut-être pour ou contre. j'étais contre au début, moi les médoc, c pas mon truc, et parfois, on voit des trucs assez hallucinants avec les médicaments, et leurs
utilisations.... mais avec le temps, l'écoute des parents, l'observation des enfants, je me suis radoucie ! je ne suis plus ni pour ni contre, je suis comme pour tout : il faut s'adapter aux
enfants pour leur trouver le meilleur ! ça passe parfois par le tâtonement. ce n'est pas évident, mais tu fais preuve d'une grande "intelligence" dans l'observation de ton enfant, ton attention,
ton amour, ta capacité de remise en question, ça me fascine, je t'admire !


j'espère que tu vas trouver des bonnes solutions pour ton bonhomme, mais le chemin que vous avez déjà parcouru est fabuleux ! bravo, et plein de courage à ton fils !
bises



bbflo 19/05/2011 21:05



désolée, j'ai du mal à suivre les blogs en temps réel, donc je suis à la bourre... bon, tu connais mon avis sur les médicaments mais je pense que si vous avez estimé nécessaire d'essayer, vous
avez eu raison. Je suis ravie de lire que vous arrivez à gérer différemment et que finalement ça ne se passe pas si mal, au quotidien. Reste effectivement à trouver la solution pour l'école.
J'espère que tu nous tiendra informées suite à l'entretien avec l'instit'. 


Bon courage. Bises.



Anne 19/05/2011 20:40



Effectivement en tant que parent, ça doit être difficile à gérer et même à comprendre, on doit toujours se demander si on fait bien ou pas... l'essentiel c'est que tu le fasses avec amour et ça
ton fils le sait. C'est certainement ça qui lui fait le plus de bien. Je ne connais pas du tout ce trouble du comportement, mais parfois les médecins se trompent: je connais un enfant qui était
diagnostiqué comme ayant un leger retard intellectuel, et en fait ce n'était rien. Comme quoi!



Nelly 19/05/2011 18:50



Est-ce que tu as dit à l'instit que tu lui donnais les médicaments, car  pour  le gamin que j'ai dans la classe, le docteur avait demandé aux parents de ne pas le signaler à la
maîtresse pour savoir si elle, elle voyait un changement objectif puisqu'elle ne savait pas qu'il prenait les médocs, manque de pot , il a changé d'enseignant car c'était les grdes vacances, donc
on n'a pas pu comparer, mais moi je peux te dire que qd il y a un oubli, je le vois !!