Mon enfant n'est pas comme les autres (TDAH)

Publié le par Maman@home, blog de maman

Mon enfant n'est pas comme les autres (TDAH)

Je vous ai déjà parlé sur le blog, à plusieurs reprises, du TDAH (Trouble Déficit de l'attention/Hyperactivité) , mon fils a été diagnostiqué comme présentant un TDAH il y a 4 ans de cela maintenant. Par une neurologue. On avait pris un sacré coup sur la tête avec son papa parce qu'il était différent et que toute différence est compliquée et douloureuse à gérer pour l'enfant lui même mais aussi parce qu'il fallait lui administrer un traitement médicamenteux.

Et ça ce n'est pas une mince affaire, il faut bien peser le pour et le contre avant de prendre la décision. Surtout quand on sait que ce qu'il va avaler tous les jours sont des amphétamines. Classées donc dans la catégorie des stupéfiants, c'est ni plus ni moins ce qu'on appelle du speed. Légalement délivré mais du speed quand même. Même si on constate que les résultats sont là et qu'il vit bien mieux avec ça, cela reste parfois difficile de se dire qu'il prend de la drogue tous les jours.

Depuis une petite année nous avons de nouveau du mal à comprendre et tolérer son comportement. Peut être est ce dû à la mort de son papa en décembre dernier, à l'adolescence, à l'environnement dans lequel il évoluait au collège et même un petit peu de tout ça en même temps, toujours est il que c'est très dur. Pour tout le monde.

Il ne se passe pas un jour sans que je doive me mettre en colère, sans que nous soyons obligés de finir par le "jeter" parce qu'il ne comprend pas qu'il faut arrêter. Arrêter de chanter/ parler fort/ bouger/ jouer à table, que c'est un moment de calme, ou que tout simplement c'est l'heure d'aller se coucher et que stop, ça suffit, on en a marre de le répéter ça fait déjà 10 fois qu'on lui explique ! Il est fatiguant, c'est le lot de tous ces enfants je le sais bien. Il est envahissant, c'est le lot de tous ces enfants je le sais bien, il est exaspérant, c'est le lot de tous ces enfants je le sais bien.

Je le sais bien SAUF QUE je continue, on continue à lui demander d'agir et réagir comme n'importe quel autre enfant, on ne peut pas s'empêcher de le reprendre sur son agitation, sur son verbe haut, sur sa vampirisation alors que ça ne sert à rien. Il ne peut pas faire autrement. Du coup on s'agace et lui se fait disputer, on arrive toujours au conflit. C'est stérile et complètement négatif. Ca aussi je le sais bien.

Si mon fils avait quelque chose de visible, qui rappelle son trouble, nous comprendrions certainement mieux, nous arriverions à intégrer toutes ces données beaucoup plus facilement, mais là rien n'est différent. Il ressemble en tout point à  un enfant lambda. Hors mon fils n'est pas comme la plupart des autres enfants, mon enfant est handicapé. Oui handicapé. Le TDAH est un trouble neurologique. C'est la conséquence d'un dysfonctionnement du cerveau.

Mon enfant est handicapé et son problème n'est pas anodin même si c'est un bon élève, qu'il marche, mange, rit et court comme un enfant classique. Mon enfant, une fois l'effet des médicaments dissipé, a un comportement difficile à supporter, je dois bien le reconnaître, et même simplement à comprendre. Et ce n'est pas chose aisée, de la part d'une maman de se dire qu'on ne comprend parfois rien à son propre enfant.

Mon enfant est handicapé, je crois que je n'ai jamais réellement intégré cela et que j'ai même minimisé son trouble avec les années, je l'ai perdu de vue. Mon enfant a besoin d'une maman et d'une famille compréhensive, tolérante et patiente et nous allons repartir dans cette direction.

 

En lire davantage sur le sujet :

- Un p'tit rendez-vous

- Un rendez vous difficile

- Le diagnostic est tombé

- Un lien étroit avec l'enseignant

- L'hyperactivité : l'émission

- Faisons le point ... TDAH

- Bilan TDAH : année scolaire 2010-2011

- TDAH : comment ne pas craquer ?

- Parfois je souhaite qu'il parte

- Comme à chaque rentrée je vais devoir présenter mon fils

Publié dans Nos bambins

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chris 09/12/2015 14:01

Bonjour! Je viens de lire ce billet après une recherche sur le TDAH. Je sais qu'il date un peu mais je ne peux m'empêcher d'écrire un commentaire. Je suis triste lorsque je vous lis. Triste de cette façon dont vous voyez votre enfant. Triste car vous le voyez comme une enfant handicapé alors qu'il a certainement toutes les capacités intellectuelles pour réussir dans la vie. Je suis en pleine démarche pour faire établir un diagnostic pour moi, à presque 35 ans. Et je suis blessée de constater que vous voyez les gens comme votre fils et moi (et tous les autres) comme ayant un handicap. Parce que je ne me sens pas du tout comme tel. J'ai réussi à construire une vie stable, je suis entourée de gens qui ont appris à m'aimer comme je suis. C'est fatiguant, souvent, pour eux et pour moi mais ma vie est tellement riche! Tant de personnalités publiques, de grands inventeurs étaient TDAH et ça ne les a pas empêché de faire de grandes choses. Ne mettez pas votre fils dans une boîte, il a besoin d'être porté vers le haut pour se réaliser! Bon courage et cordialement!

Maman@home, blog de maman 09/12/2015 14:14

Chris vous n'avez pas à être triste une seule seconde mon enfant est handicapé et alors ? Ce n'est pas un crime il ne fait rien de mal. Il subit ça oui. Il en souffre ça oui. Il est handicapé.L e TDAH est reconnu comme un handicap c'est comme ça, après libre à vous de mettre ce que vous voulez derrière ce mot. Il ne s'agit pas là d'un retard mental en aucune façon, oui il a toutes ces capacités intellectuelles ça n'a rien à voir. Peut être est ce vous qui mettez quelque chose de horrible derrière ce mot, moi pas. Ca ne m'empêche pas de l'aimer, de l'aider et de le guider, au contraire :-)

bg 19/06/2015 19:38

Suite du bas.

Anxiété et dépression. Sentiment inutilité et pauvre estime est encore mon lot de démon quotidien. Mais je sais que je suis pas handicapé. J'ai encore des rêve, des espoir mais j'ai juste besoin d'aide pour y parvenir. Pis quand un concept est maîtriser, je suis fier et il n'y a plus de différence. Je passe inaperçu.

Ton enfant n'est pas handicapé. C'est une personne atypique qui pensent différemment des autres mais si tu lui donne la chance arrivera au même résultat que tout le monde.

bg 19/06/2015 19:30

J'ai lu votre billet d'humeur et ça m'a un peu attristée. Je suis une humaine tdha et j'ai été une enfant tdha. Je suis contente que vous vouliez repartir dans la bonne direction mais oublier jamais le tdha est etiquetter handicap avec tout les conséquences qui en découlent parce que la société le veut ainsi.

En tant que humaine tdha. J'ai été blessée et humiliée tant de fois que mon estime en souffre encore aujourd'hui. Ma mère ne m'a jamais faite sentir comme différente car elle avais compris que le poid des jugements sociaux étaient déjà beaucoup trop lourd sur mes épaules. Elle ne l'a jamais dis clairement mais j'ai vite compris que je pouvais avoir la paix à la maison car la société, elle ne peut être contrôler.

Par contre cette façon de faire n'étais pas parfait mais ça m'a permis de me sentir normal et de me battre pour que cessent cette stigmatisation sur ma personne. J'en ai dis des paroles illogique et bardasser des idées préconçue. Mais ça n'a pas empêché comme tout tdha de faire une dépression, souffrir d

Nelly 04/02/2015 16:05

Très difficile pour des parents de se l'avouer et de le dire.
Moi j'avais entendu dire qu'en grandissant, les grands ados ou adultes arrivaient à se gérer sans médicaments, savaient comment réagir face à une situation, se maîtriser...
Patience...

Maman@home, blog de maman 05/02/2015 10:39

J'ai contacté un nouveau service à l'hopital le MPEA médecine PSYCHOLOGIQUE POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS, ils ont une approche bien différente des neurologues, j'ai bon espoir que Tom soit pris en charge et ait droit à une thérapie comportementale cognitive, ce qui l'aiderait à gérer son handicap. Ce que tu dis "se gérer sans médicaments" n'est possible que s'il est pris en charge et comprend comment agir et se comporter. Il pourra petit à petit se sevrer... du moins c'est ce que j'espère et je me concentre sur cette voie là.

Céline Walea 09/12/2014 09:19

Je ne peux que te souhaiter bon courage. Bien que pas concernée par ce problème, je pense que c'est bien d'être exigeant avec tous ses enfants, de leur fixer la barre haute. Mais il faut aussi tenir compte des atouts et des contraintes de chacun en adaptant ses exigences, être plus souple sur certains points non ? Enfin facile à dire derrière un écran... Peut être que la période est particulièrement difficile pour lui et pour vous tous d'ailleurs. bises

Maman@home, blog de maman 05/02/2015 10:37

Désolée Céline j'étais passée à côté de ton commentaire. Avec ce handicap là il faut faire attention à ne pas trop sanctionner, ils sont déjà remis en place toute la journée à l'école par les profs, les copains, en fait ils saoulent tout le monde et se sentent pas mal rejetés donc @home il faut être vigilant et ne pas tomber dans les mêmes travers et c'est là que ça coince parce que c'est pas toujours facile de se retenir alors qu'il te casse tellement les bonbons !!! (t'as vu je suis restée polie hein)